1. / Bien-être - Psycho
  2. / Arts et santé

Zoom sur un métier peu connu : photographe hospitalier

Candice Cellier est photographe médicale dans le service de chirurgie maxillo-faciale de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Sa mission : relater en images le parcours de soins des patients.

Rédigé le , mis à jour le

Au bloc opératoire, la photographe veille à ne pas toucher le matériel stérile.

A l'hôpital, on peut croiser des médecins, des infirmiers, des patients... Mais saviez-vous que l'on peut aussi tomber nez à nez avec un photographe ? C'est en allant dans un bloc opératoire en Belgique en 2006 que Candice Cellier a eu le déclic : elle sera photographe médicale.

Quatre jours par semaine, elle parcourt les couloirs de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris pour immortaliser des moments clés du parcours de soins des patients pris en charge dans le service de chirurgie maxillo-faciale.

Un photographe à l'hôpital

Un photographe à l'hôpital, l'idée peut paraître étonnante mais dans l'histoire, les médecins ont toujours cherché à documenter leurs observations et leur travail. Moulages en cire de maladies de peau, croquis dessinés à la main, photographies... L'iconographie a servi de base à la formation des étudiants et aux progrès de la médecine.

A la Pitié-Salpêtrière, le dernier photographe est parti au début des années 70. Mais depuis huit ans, Candice Cellier a repris le flambeau. Et les photographies sont aujourd'hui devenues les témoins du changement du visage des patients au fur et à mesure des traitements.

Financée par une association, la photographe est présente quatre jours par semaine. Elle prend des dizaines de photos chaque jour pour accompagner et aider les équipes médicales mais aussi pour mettre en lumière et sublimer les visages accidentés. Car derrière son appareil photo, Candice Cellier est avant tout une artiste.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus