Morsures, griffures d'animaux : les gestes d'urgence

Le 8 août marque la Journée internationale du chat. L'occasion pour le Dr Gérald Kierzek, urgentiste, de faire le point sur la rage, mais plus largement sur les blessures et morsures des animaux.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Risque de rage : comment réagir en cas de morsure ?
Risque de rage : comment réagir en cas de morsure ?

Toute personne qui a été mordue par un animal errant ou même domestique mais dont vous ne connaissez pas le statut vaccinal contre la rage, est à risque. La rage est un virus de la famille des rhabdovirus. La rage est une zoonose qui se transmet entre animaux et de manière accidentelle à l'homme. Cependant, il n'y a pas de transmission homme-homme.

Une fois déclarée, la maladie est mortelle. Il n'y a pas de traitement curatif, ni chez l'homme ni chez l'animal. La maladie a disparu en France depuis 2001 (un seul cas en 2013 mais importé) et le dernier cas humain date de 1924, d'où le vent de panique dans la Loire au Chambon-Feugerolles.

Que faire en cas de morsure ?

Mordu ou même léché, éraflé puisque le virus est présent dans la salive de l'animal et il n'y a pas forcément besoin d'une morsure, mais d'un contact avec une petite lésion, ou les muqueuses.

- En cas de morsure, il est important de nettoyer la plaie à l'eau et au savon, le plus tôt possible. Éliminez les corps étrangers s'il y en a, puis rincez très abondamment. Séchez et enfin appliquez une solution antiseptique.

- En cas de saignement, comprimez la plaie à l'aide d'un linge propre et surélevez, si possible, le membre qui saigne. Et alertez les secours.

- Dans tous les cas, il faut montrer la plaie à un médecin ou aux urgences, surtout qu'elle se situe généralement au niveau des mains, zones particulièrement sensibles.

On va alors procéder à l'exploration de la plaie, la désinfecter… On vérifie également l'immunisation du patient contre le tétanos. Si besoin, on peut lui injecter des immunoglobulines tétaniques et le revacciner. Si nécessaire, un traitement antibiotique est prescrit.

Si on décide de suturer, la suture sera lâche pour ne pas emprisonner des bactéries anaérobies qui détestent l'air. Donc on laisse à l'air.

Pour le risque de rage, il faut que l'animal soit montré à un vétérinaire avec une surveillance particulière. On pourra en fonction et en lien avec les centres de traitement antirabique compléter par une vaccination antirabique et une sérothérapie préventive.

Quelle surveillance après une morsure ?

Si la plaie s'infecte, l'infection apparaît en général 24 heures après une morsure de chien, plus tôt après une morsure de chat. Elle se caractérise par des douleurs, une rougeur, un gonflement et un écoulement. Il faut consulter pour une antibiothérapie si elle n'a pas été instaurée. Les plaies liées à des animaux sont les rares plaies pour lesquelles on préfère prescrire des antibiotiques d'emblée.

Le plus souvent, les chats griffent. La plaie est plutôt superficielle. Il faut la désinfecter comme les autres plaies et vérifier le VAT mais surtout, il faut penser à la maladie des griffes du chat. Il s'agit d'une infection (aussi appelée lymphoréticulose bénigne d'inoculation) due à la bactérie Bartonella henselae et liée aux puces.

Une à trois semaines après la griffure (ou morsure), les symptômes suivants peuvent apparaître :

- des signes cutanés : au niveau de la griffure, on voit parfois apparaître une rougeur de la peau, voire une pustule.

- un ou plusieurs ganglions situés à proximité de la zone de peau lésée, c'est-à-dire sous l'aisselle, en cas de griffure à la main ou au bras, au niveau de l'aine, si la lésion concerne la jambe, au niveau du cou ou derrière les oreilles, lorsque le visage a été atteint.

- des symptômes généraux : l'infection peut provoquer une fatigue, une perte d'appétit, un mal de tête ou un mal de gorge. Des douleurs musculaires ou articulaires sont aussi possibles.

La maladie des griffes du chat guérit spontanément, sans séquelle, en une à trois semaines mais dans 5 à 10% des cas, des complications infectieuses cardiaques ou pulmonaires sont possibles.

C'est là où il faut se souvenir de la griffure, passée inaperçue car avec cette information, le médecin va tout de suite faire le rapprochement et vous prescrire une prise de sang et des antibiotiques et tout va rentrer dans l'ordre. Sans cette information : perte de temps et d'examens en tous genres…

Mieux vaut prévenir que guérir

Il faut faire particulièrement attention aux enfants. Il ne faut pas les laisser seuls avec un animal, il faut les éduquer… L'animal n'est pas un jouet.

Pour prévenir les morsures, évitez autant que possible de vous approcher d'un animal inconnu ou de caresser un chien en laisse sans avoir demandé à son propriétaire l'autorisation.