Tuberculose : la résistance progresse dangereusement

Dans certains pays, les cas de tuberculose résistante aux traitements ont fortement augmenté, selon une étude publiée le 30 août 2012 dans The Lancet. Dans cette forme, la maladie est souvent mortelle et nécessite des traitements coûteux et complexes.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Tuberculose : la résistance progresse dangereusement

L'étude a été réalisée entre 2005 et 2008 dans huit pays de différentes régions du monde : l'Estonie, la Lettonie, le Pérou, les Philippines, la Russie, l'Afrique du Sud, la Corée du Sud et la Thaïlande. Les résultats montrent que 43,7 % des patients atteints de tuberculose sont insensibles à au moins un des médicaments couramment utilisés en traitement de seconde ligne, c'est-à-dire lorsqu'une première molécule n'a pas eu d'effet.

Ces résultats sont inquiétants, car très supérieurs aux données avancées par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui estimait le nombre de cas de tuberculoses résistantes à environ 650 000 dans le monde, en 2010.

Les chercheurs ont également estimé que dans les pays étudiés, la prévalence de tuberculoses ultrarésistantes, c'est-à-dire qui ne répondent qu'à un très petit nombre de molécules de seconde intention, atteint 6,7 %.

L'apparition de ces formes résistantes de la maladie sont des conséquences de traitements inadaptés ou non respectés. Des situations qui ont favorisé l'adaptation des bacilles responsables de la maladie, devenus insensibles aux molécules classiquement utilisées.

Des traitements existent pour soigner ces tuberculoses, mais ils sont plus contraignants et plus chers. Selon le rapport d'étude, ils pourraient atteindre jusqu'à 200 000 euros par patients aux Etats-Unis. Pour la tuberculose ultrarésistante, le traitement peut durer jusqu'à 2 ans, contre déjà six mois pour la tuberculose classique.

Actuellement, cette maladie touche 9 millions de personnes et en tue environ 1,4 million chaque année dans le monde, selon l'OMS. C'est la deuxième cause de mortalité par maladie infectieuse dans le monde après le sida.

Source : "Unexpected high levels of multidrug-resistant tuberculosis present new challenges for tuberculosis control", The Lancet 30 août 2012. Doi : 10.1016/S0140-6736(12)61069-1

En savoir plus