Tuberculose : l'espoir d'un nouveau vaccin ?

Tuberculose : l'espoir d'un nouveau vaccin ?

Un grand pas vers un vaccin plus efficace contre la tuberculose vient d'être franchi : des chercheurs de l'Institut Pasteur ont réussi à mettre au point une meilleure protection contre la bactérie responsable de cette maladie, chez la souris.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Les symptômes de la tuberculose
Les symptômes de la tuberculose

Il existe déjà un vaccin contre la tuberculose, il s'agit du fameux BCG. Préparé à partir d'une souche atténuée de bacille tuberculeux bovin (Mycobacterium bovis), le vaccin est surtout efficace chez l'enfant. "L'efficacité du vaccin BCG est estimée entre 75 et 85 % pour les formes graves du nourrisson et du jeune enfant, notamment méningite et tuberculose disséminée", selon le ministère de la Santé. Mais le niveau de protection assuré par le BCG descend entre 50 % et 75 % pour la tuberculose pulmonaire de l'adulte et ne permet donc pas d'empêcher la transmission de la maladie et d'enrayer l'épidémie mondiale.

La tuberculose continue de tuer 1,5 million de personnes par an dans le monde. C'est la deuxième cause de mortalité par maladie infectieuse après le sida. D'où l'intérêt de mettre au point un vaccin plus efficace.

Pour cela, des chercheurs de l'Institut Pasteur ont réussi à modifier le génome du bacille responsable de la tuberculose chez l'homme, afin d'obtenir "une souche non virulente chez la souris", selon un communiqué commun de Pasteur et de l'Inserm. Les souris vaccinées avec cette souche étaient davantage protégées qu'avec le BCG, qui lui est fabriqué à partir du bacille tuberculeux bovin. Les chercheurs ont pu établir que leur version mutée du Mycobacterium tuberculosis ou  bacille de Koch - autre nom de l'agent infectieux découvert par l'Allemand Robert Koch - "provoque une réaction immunitaire plus forte que le vaccin BCG chez la souris".

Ces résultats sont prometteurs, mais il est nécessaire de mener d'autres études avant d'envisager une application chez l'homme. Prochaine étape : opérer une mutation supplémentaire pour disposer d'une souche d'une totale innocuité afin de pouvoir pratiquer des essais chez l'homme.

Source : "Strong immunogenicity and cross-reactivity of Mycobacterium tuberculosis ESX-5 type VII secretion-encoded PE-PPE proteins predicts vaccine potential", Cell Host & Microbe", 18 avril 2012.

En savoir plus