Thermalisme : l'efficacité des cures est-elle prouvée ?

L'efficacité thérapeutique des cures thermales et de la balnéothérapie en général est-elle prouvée ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr. Christian-François Roques, Association française pour la recherche thermale :

"La balnéothérapie au sens international du terme, veut dire cure thermale. En France, quand on parle de balnéothérapie, on parle toutes formes de bain. La démarche de recherche qui avait été lancée en 2008, en France, n'avait pas encore porté de fruits. Le texte évoquait une amélioration du service médical rendu, insuffisante. Il est vrai que depuis cette date, un certain nombre d'études sont parues en France. Il y en a eu également dans la littérature internationale. L'étude sur l'arthrose du genou montre que l'efficacité thérapeutique, en terme d'amélioration de la douleur ou d'accroissement des capacités fonctionnelles des patients, est le double de ce qu'apportent les soins traditionnels de médecine de ville. Ce que les anglo-saxons appellent le "usual care".

"On est véritablement dans une amélioration du service médical rendu. Si l'on prend le problème du trouble d'anxiété généralisé, nous avons comparé la cure thermale avec un médicament de référence, la paroxétine qui est un antidépresseur. On a observé que la cure thermale réduisait l'anxiété de manière aussi significative que la paroxétine. L'effet était durable, et l'effet de la cure thermale était d'autant plus important que les patients avaient un niveau d'anxiété très élevé et que cette anxiété était associée à des réactions dépressives.

"Il est vrai que la cure thermale souffre d'une image qui s'est construite principalement au XIXème siècle, où allaient en cure, les têtes couronnées, l'aristocratie, et des gens très riches. Ils buvaient très lentement une petite quantité d'eau et la cure thermale se limitait à ça. La cure thermale, on n'est plus du tout dans cette chose là. Les soins thermaux sont très structurés car c'est le ministère de la Santé qui impose les soins. Les gens qui sont en cure recréés du lien social, mais ils ne sont pas en cure pour faire du tourisme.

"Ils ne prennent pas de vacances en plus. Les curistes en France sont des retraités qui ne sont plus en situation d'activité. C'est un problème d'ailleurs, car il serait souhaitable que des patients plus jeunes puissent en bénéficier dans certaines pathologies."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

* Les réponses avec le Pr. Christian-François Roques