À partir d'aujourd'hui, la campagne de vaccination contre le Covid-19 s'ouvre aux plus de 50 ans (Image d'illustration)
À partir d'aujourd'hui, la campagne de vaccination contre le Covid-19 s'ouvre aux plus de 50 ans (Image d'illustration)

Rappel d'un vaccin contre la typhoïde : 700 000 voyageurs concernés

Sanofi Pasteur, la division vaccins de Sanofi, a annoncé qu'elle procédait à un rappel volontaire de plusieurs lots de son vaccin contre la fièvre typhoïde, le TYPHIMVi®, en raison de doute concernant leur efficacité. 729 606 voyageurs, vaccinés dès janvier 2011, ne seraient pas complètement protégés contre la maladie et présenteraient un risque de la contracter au retour d'une zone d'endémie.

Dr Charlotte Tourmente
Rédigé le

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) informe sur son site Internet que le laboratoire Sanofi a décidé de procéder au retrait, en France, de deux lots du vaccin TYPHIMVi® (G0484-1, péremption en août 2013 et H0048-2, péremption en janvier 2014) visant à protéger les voyageurs contre la fièvre typhoïde.

C'est une hétérogénéité du contenu antigénique entre les seringues des lots concernés qui a motivé le rappel. Le contenu antigénique est un élément de la bactérie à l'origine de la fièvre typhoïde, inoffensif pour l'organisme, mais qui génère une réaction immunitaire protégeant ultérieurement contre la maladie. Par conséquent, certaines seringues de ces lots peuvent avoir un contenu antigénique insuffisant, qui ne protégerait pas complètement un individu contre la maladie.

"Il n'y a pas d'inquiétude en matière de sécurité du vaccin, mais le rappel a eu lieu parce qu'il se peut qu'il ne soit pas aussi efficace qu'il devrait l'être", a précisé l'un des responsables de l'agence.

Selon les experts, les personnes concernées ne doivent pas être revaccinées, mais ont pour consigne de respecter scrupuleusement les conseils hygiéno-diététiques dans les pays endémiques afin de prévenir le contact avec la bactérie pathogène, appelée salmonella typhi ou paratyphi.

Des recommandations simples lorsque l'on connaît la voie de transmission de la maladie qui est oro-fécale. Il est donc conseillé aux voyageurs de bien cuire les aliments, de boire de l'eau en bouteille et d'éviter la consommation de glaçons et de crudités. Des mesures simples accessibles pour tous dans les recommandations sanitaires pour les voyageurs publiées dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire (BEH).

La fièvre typhoïde, absente dans les pays développés, reste fréquente dans les pays à hygiène précaire et frappe principalement l'Asie du Sud-Est et l'Afrique du Sud. Il s'agit d'une maladie infectieuse, transmise par l'ingestion d'aliments ou de boissons souillés par les selles d'un homme infecté.

Fièvre élevée, céphalées, douleurs abdominales, constipation puis diarrhée abondante, sont les principaux symptômes de la maladie. Malgré l'existence d'antibiotiques efficaces, la maladie tue encore près de 200 000 personnes dans les pays en voie de développement.

Si vous avez reçu le vaccin et présentez ces symptômes au retour d'une zone d'endémie, contactez votre médecin. Mais que les voyageurs de cet été se rassurent : la fièvre typhoïde se manifeste au maximum 21 jours après le retour des pays à risque.

Sources :
- Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé
- BEH, Recommandations sanitaires pour les voyageurs, 2012

En savoir plus