Peut-on risquer une incontinence anale après un accouchement ?

Peut-on risquer une incontinence anale après un accouchement qui se serait mal passé ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr. Francis Michot, chef du service de Chirurgie digestive à l'hôpital Charles-Nicolle de Rouen :

"Oui on peut risquer une incontinence anale après un accouchement. On estime que 10 à 15 % des premiers accouchements ont pour conséquence une incontinence anale dans le post-partum, c'est-à-dire dans la période qui suit l'accouchement. Le plus souvent cela recupère dans les quelques mois qui suivent. Et on estime qu'à peu près 5 % de ces jeunes femmes garderont une incontinence anale résiduelle sévère qui devra être prise en charge.

"Les facteurs de risque sont maintenant bien connus : le poids du bébé, le forceps, la durée d'expulsion… Tous ces éléments sont plus ou moins correlés au risque d'incontinence anale, laquelle peut s'exprimer de plusieurs façons. Il peut s'agir d'un étirement des nerfs lors de l'expulsion. L'expulsion entraînant une forte descente périnéale, les nerfs suivent et s'étirent. Et un nerf qui s'étire est un nerf qui s'abîme et qui fonctionne moins bien ensuite car il cicatrise mal. C'est ce que l'on appelle la neuropathie d'étirement. On peut ensuite avoir une lésion de l'appareil sphinctérien (soit du sphincter interne, soit du sphincter externe) qui peut être rompu ou étiré, comme déchiré mais sans rupture."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :