Personnes âgées : quand peut-on parler de maltraitance ?

Dans la maison de retraite de ma mère, ils font le minimum et sont assez secs, est-ce de la maltraitance au quotidien ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Olivier de Ladoucette, psychiatre-gériatre au groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière :

"On peut effectivement considérer ces comportements comme de la maltraitance. À partir du moment où vous n'avez pas d'empathie avec les résidents qui sont dans une situation délicate, on peut considérer qu'il s'agit de maltraitance. Une maison de retraite est un établissement où un tiers des résidents décède chaque année. Il s'agit donc d'un univers particulier où les gens rentrent le plus souvent contraints pour des raisons de santé.

"Les familles ne peuvent plus garder à domicile des personnes qui ont de gros problèmes de santé. L'âge moyen d'admission dans une institution, c'est 86-87 ans. Aujourd'hui les maisons de retraite sont des EHPAD (établissement d'accueil pour personnes âgées dépendantes). On se trouve donc dans un univers très complexe, un peu mortifère et il faut essayer de créer de la vie.

"Le problème, c'est que souvent ces établissements sont sous-dotés en personnel. En France la dotation moyenne par résident dans une structure est inférieure de moitié à ce qu'elle est dans les établissements en Suède, en Norvège ou encore au Danemark… Et la maltraitance en institution est très rarement une maltraitance voulue d'emblée. C'est davantage la résultante d'un épuisement d'une équipe qui est débordée et qui n'est pas formée."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :