L'Inde en passe d'éradiquer la poliomyélite

L'Inde vient de passer le cap d'une année sans nouveau cas de polio. L'Inde était considéré comme l'un des foyers mondiaux de la maladie. Aujourd'hui, le virus est encore hautement contagieux dans trois pays : l'Afghanistan, le Pakistan et le Nigéria. Grâce aux progrès effectués par l'Inde, les scientifiques ont bon espoir que la maladie soit un jour mondialement éradiquée. 

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Le dernier cas indien remonte au 13 janvier 2011. Une petite fille de 18 mois décédait de la poliomyélite dans l'état du Bengale. Mais d'après l'Organisation mondiale de la santé, "si tous les examens de laboratoire en cours se révèlent négatifs, on considérera dans les semaines à venir que la transmission du poliovirus sauvage autochtone a officiellement été interrompue". Après l'Egypte et le Niger, l'Inde pourrait à son tour être retirée de la liste des pays dans lesquels sévit encore la polio.

La poliomyélite est une maladie infectieuse causée par le poliovirus qui atteint le système nerveux et provoque des paralysies. Elle touche essentiellement les enfants de moins de cinq ans. La transmission est la plupart du temps oro-fécale (elle se transmet par le contact avec les excréments). Le virus envahit le système nerveux, surtout au niveau des neurones de la moelle épinière, c'est pour cela qu'il provoque des paralysies irréversibles. Les muscles des bras et des jambes sont les plus fréquemment atteints, mais cinq à dix pour cent des malades meurent de paralysie des muscles de la respiration ou de la déglutition. Le premier vaccin a été mis au point aux Etats-Unis en 1953. 

Grâce à la vaccination, les cas de poliomyélite dans le monde ont diminué de plus de 99 % depuis 1988, passant de 350 000 à 1604 cas en 2009. Aujourd'hui la polio a été éradiquée en Europe et dans la plupart des régions du monde. Seule une bonne couverture vaccinale permettra d'éradiquer la maladie, car tant qu'un seul enfant restera infecté, tous les enfants risqueront de contracter le virus. Et les efforts doivent se poursuivre : en 2009-2010, 23 pays précédemment exempts ont été réinfectés par la poliomyélite.

En savoir plus