Viandes et fromages favoriseraient le diabète

Le risque de diabète de type 2 augmente lorsque l'on consomme une alimentation riche en protéines animales et acidifiantes. C'est la conclusion d'une étude de chercheurs de l'Inserm publiée dans la revue Diabetologia.

Rédigé le

Viandes et fromages favoriseraient le diabète
Viandes et fromages favoriseraient le diabète

Viandes, fromages et produits laitiers : au cours de la digestion ces aliments libèrent des composés acides dans l'organisme. Et cette acidité pourrait favoriser l'apparition d'un diabète de type 2. C'est le résultat d'une étude menée par des chercheurs français de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

Les scientifiques ont étudié les habitudes alimentaires de quelque 66.000 femmes pendant 14 ans. Durant cette période, environ 2% d'entre elles ont développé un diabète de type 2. La comparaison de la composition de leur alimentation, faite indépendamment des facteurs de risque connus tels que l'obésité ou le tabagisme, montre que 25% de ces femmes suivant le régime le plus acidifiant, avaient un risque accru de développer un diabète de type 2. Contrairement aux 25% de femmes qui avaient l'alimentation la plus alcalinisante, avec des produits pauvres en composés acides (pomme de terre, légumes verts…).

Le diabète de type 2, une maladie silencieuse

Le diabète de type 2 est la forme la plus répandue de la maladie. En France, trois millions de patients en souffrent. Cette forme de diabète se manifeste tardivement. Les premiers symptômes peuvent être une soif excessive, des urines abondantes ou encore une fatigue anormale. Des signes qui n'inquiètent pas toujours les patients. On estime qu'entre 500.000 et 800.000 personnes ignorent leur maladie. Des antécédents familiaux, une obésité, la sédentarité et une alimentation hypercalorique sont les principaux facteurs de risque.

L'alimentation acide mise en cause

Jusqu'à présent, l'éventualité d'une alimentation acide n'avait pas encore été évoquée parmi ces facteurs de risques. "C'est la première étude à établir un lien entre la charge acide de l'alimentation et une augmentation significative du risque de diabète de type 2", explique le Dr Guy Fagherazzi, un des auteurs de l'étude. Les viandes, particulièrement celles préparées de manière industrielle, les fromages et les produits laitiers sont mis en cause dans le développement de la maladie. Ces aliments, classés parmi les plus acidifiants, contiennent des acides gras dits saturés. Consommés en excès, ils favoriseraient l'apparition de maladies cardiovasculaires.

Pour expliquer le phénomène, le chercheur avance l'hypothèse qu'un régime acidifiant "entraînerait une augmentation du risque d'insulino-résistance, c'est-à-dire l'incapacité du corps à sécréter de l'insuline quand il en a besoin pour réguler la glycémie". Les chercheurs de l'Inserm reconnaissent que d'autres travaux seront nécessaires pour confirmer les résultats de cette étude.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :