Un laboratoire condamné à verser une amende de 6 milliards de dollars

Takeda, le premier groupe pharmaceutique japonais, a été condamné lundi 7 avril 2014 par le tribunal fédéral de Lousiane (Etats-Unis) à une amende de 6 milliards de dollars pour avoir dissimulé les risques de cancer liés à la prise de son traitement contre le diabète Actos®. 

Rédigé le

Un laboratoire condamné à verser une amende de 6 milliards de dollars
Un laboratoire condamné à verser une amende de 6 milliards de dollars

Saisie par un patient atteint d'un cancer de la vessie, la justice américaine a tranché. Elle condamne le groupe pharmaceutique Takeda, qui commercialise l'antidiabétique Actos®, à verser 6 milliards de dollars (4,3 milliards d'euros) de dommages pour ne pas avoir informé les patients diabétiques des risques de cancer liés à la prise de ce traitement. Son partenaire américain Eli Lilly and Co écope quant à lui d'une amende de 3 milliards de dollars (2,1 milliards d'euros). Le plaignant touchera 1,5 million de dollars d'indemnités.

En 2012, Takeda avait reconnu dans un document adressé aux professionnels de santé que "de nouvelles études confirmaient un risque potentiellement accru de cancer de la vessie chez les patients traités par des produits contenant de la pioglitazone", ce qui est le cas de l'Actos®.

En France, l'Actos® a été retiré de la vente en juin 2011, précisément à cause de ce risque plus élevé de cancer de la vessie.

VOIR AUSSI :

Sponsorisé par Ligatus