Peut-on mourir de coliques néphrétiques ?

À 32 ans, je vis avec un seul rein de naissance. Suis-je plus exposée que d'autres aux calculs ?Peut-on mourir de coliques néphrétiques ?

Rédigé le , mis à jour le

Peut-on mourir de coliques néphrétiques ?

Les réponses avec le Pr Olivier Traxer, urologue :

"Non, un rein unique n'expose pas plus aux calculs rénaux. Le seul problème : si ce patient développe un calcul comme tout à chacun et ce calcul bloque son rein, il n'a pas de deuxième rein pour compenser. Dans ce cas, ce patient sera dans une situation d'extrême urgence qui impose de consulter très rapidement aux urgences.

"On peut mourir de coliques néphrétiques, si les patients n'ont qu'un rein unique et si le calcul bloque son rein unique. Cela va provoquer une anurie, c'est-à-dire que le rein ne peut plus produire d'urine. Et si le patient reste dans cette situation plusieurs jours, il pourrait décéder. Mais cela est exceptionnel.

"Non il n'est pas nécessaire de se rendre à tout prix aux Urgences en cas de calculs rénaux. C'est plus la douleur et l'intensité de la douleur qui de toute façon va pousser les patients à consulter. Beaucoup de coliques néphrétiques sont aujourd'hui traitées en ville, le diagnostic est clinique et le médecin peut tout à fait prescrire des anti-inflammatoires pour traiter la crise."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :