Méningite à méningocoques : les enfants survivants d'Anne Geddes

La photographe australienne Anne Geddes, célèbre pour ses clichés d'enfants et de nouveau-nés, signe une série de portraits de victimes de la méningite.

Rédigé le

Méningite à méningocoques : les enfants survivants d'Anne Geddes
L'artiste explique avoir voulu rendre hommage au courage des enfants. ''Ces photos cherchent à capter la force des survivants;je veux qu'en regardant ces images,les parents réalisent [qu'en dépit de la maladie] leurs enfants n'ont jamais été plus beaux.''

Une méningite sur cinq a pour origine les méningocoques (des bactéries qui atteignent le cerveau par voie sanguine et provoque une inflammation des méninges). Dans l'une des formes les plus graves de la maladie - la méningite à méningocoques avec purpura fulminans – les bactéries se multiplient à une vitesse foudroyante et risquent de provoquer une septicémie (empoisonnement du sang).

© Anne Geddes
© Anne Geddes

Elle touche surtout les nourrissons et les jeunes enfants. Mortelle dans 30% des cas (la méningococcie peut conduire à la mort dans les 24 heures suivant l'apparition des premiers symptômes), elle peut entraîner d'importantes séquelles.

Pour sensibiliser les parents à la menace de la méningococcie et à l'importance de la prévention, la célèbre photographe australienne Anne Geddes est allée à la rencontre de quinze familles touchées par la maladie.

"Beaucoup de ceux qui survivent gardent des séquelles tout au long de leur vie", explique Anne Geddes. L'amputation est parfois le seul moyen d'éviter les risques de gangrène. La maladie peut entraîner des lésions cérébrales. Les victimes peuvent également souffrir de troubles d'apprentissage ou perdre l'audition.

En tant que "photographe et mère", l'artiste a voulu "illustrer l'impact profond que la méningococcie peut avoir sur des familles entières, et mettre en évidence la responsabilité que nous avons, en tant qu'adultes, [de protéger les] enfants pendant les années où ils sont les plus vulnérables."

"Nous devons responsabiliser les parents", poursuit Anne Geddes, "et les informer sur les moyens de protéger leurs enfants."

"Soyez à l'écoute des signes et des symptômes, faites confiance à votre instinct, [et abordez la question] de la vaccination contre la méningite avec votre médecin", insiste l'artiste.

Le livre électronique de ces portraits d'enfants est disponible en téléchargement gratuit au format PDF ou sur ​​l'iBook Store (Apple).

 

Pour en savoir plus sur la méningite

Dossiers :

Questions/réponses :

Ailleurs sur le web :