L'IGAS réclame plus de transparence à l'Institut Pasteur

Abus de confiance des donateurs et concentrations excessives du pouvoir : les rapporteurs de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) accablent l'Institut Pasteur dans un rapport publié vendredi 3 mai 2013.

Rédigé le

L'IGAS réclame plus de transparence à l'Institut Pasteur
L'IGAS réclame plus de transparence à l'Institut Pasteur

C'est l'un des temples de la recherche en France qui se retrouve pointé du doigt par l'IGAS. Ses inspecteurs, en se penchant sur les trois derniers budgets (2009-2010-2011) de l'Institut Pasteur y ont décelé un manque de transparence dans la gestion financière.

Ils ont notamment constaté qu'une partie des dons versés à l'Institut Pasteur n'était pas directement destinée à la recherche. En effet, selon le rapport, l'Institut affecte une partie importante de ces dons et legs à des fonds propres afin de valoriser sa croissance.

L'IGAS réclame donc à l'Institut Pasteur, fondation privée reconnue d'utilité publique, de faire preuve d'une meilleure transparence à l'égard des donateurs, sur l'utilisation des fonds collectés. Chaque année l'Institut - qui dispose d'un patrimoine d'un milliard d'euros selon nos confrères du Figaro - recueille auprès de ses bienfaiteurs 50 millions d'euros de dons.

Par ailleurs, les inspecteurs de l'IGAS recommandent à l'organisme de recherche de modifier ses statuts (qui datent de 2008), considérant que trop de pouvoirs sont réunis dans les seules mains de la directrice générale, Alice Dautry, en place depuis 2005.

Malgré ces accusations, les auteurs ne remettent pas en doute la qualité des travaux de recherche effectués par l'Institut Pasteur. Ce dernier conteste fermement le rapport de l'IGAS qui porte atteinte à l'intégrité et la réputation de la fondation, dans un communiqué.

En savoir plus