Infections à l'hôpital : le personnel hospitalier premier responsable ?

Pourquoi certains personnels soignants portent-ils des baskets sales, des sabots sales et transmettent ainsi des germes de pièce en pièce ? Est-il normal que les infirmières manipulent sans gants les médicaments qu'elles donnent aux patients ?

Rédigé le , mis à jour le

Infections à l'hôpital : le personnel hospitalier premier responsable ?

Les réponses du Dr Michel Denis, infectiologue à l'hôpital Tenon :

"Il n'y a pas de baskets stériles. Ce n'est pas parce que l'aspect est sale que les germes qu'elles vont porter, seront plus virulents ou moins virulents. On ne peut pas non plus être en permanence dans un milieu stérile. Cela est déjà très difficile à faire dans un bloc opératoire ou dans des services de grands brûlés ou d'hématologie d'extrême gravité. On porte tous des bactéries, le problème est de ne pas les transmettre sur le lieu du risque, par exemple sur le pansement du cathéter ou sur la perfusion. Au moment de la perfusion, il faut prendre des précautions extrêmes : des gants stériles, un masque…

"Dans leurs techniques de manipulation ou d'injection d'un liquide stérile dans une poche de perfusion, les infirmières sont habituées à éviter la faute dans la stérilité."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :

  • Pourquoi les patients ne sont-ils jamais informés lorsqu'il y a des infections comme le staphylocoque dans un établissement hospitalier ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Existe-t-il une liste des infections reconnues comme maladies nosocomiales si on les contracte à l'hôpital ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses du Dr Michel Denis, infectiologue à l'hôpital Tenon

Sponsorisé par Ligatus