Electrostimulation pour tonifier, renforcer, masser...

Il y a quelques années, on vantait le mérite des premiers appareils d’électrostimulation dans les émissions de télé-achats en promettant un corps de rêve sans effort ! Après de nombreuses désillusions, aujourd’hui, on nous propose des machines fiables pour des résultats probants…

Rédigé le , mis à jour le

Electrostimulation pour tonifier, renforcer, masser...

Le principe de fonctionnement de l'électrostimulation est de reproduire les processus qui interviennent dans la contraction musculaire commandé par notre cerveau.

Lorsqu’on décide de contracter un muscle, notre cerveau envoie un message sous forme de courant électrique qui va stimuler le muscle afin de le contracter. L'électrostimulation va donc reproduire cette contraction, en diffusant des impulsions électriques aux muscles, au moyen d'électrodes placées sur la zone musculaire à travailler.

Ce qui est intéressant, c’est qu’aujourd’hui, cette technique vous permettra non seulement de vous tonifier/renforcer mais également de récupérer d’un effort ou de vous masser… et ce, grâce aux différents types d’impulsion électrique.

Cibler ses besoins et prendre le temps d’apprendre à se servir de son appareil…

Sélectionnez le type de travail suivant votre besoin : antidouleur, massage, vasculaire, réhabilitation, esthétique, fitness, musculation… Branchez vos câbles à votre appareil. Collez vos électrodes sur votre peau tout en respectant les images de déplacement des électrodes et clippez vos câbles aux électrodes (attention, il est primordial de respecter les positions des électrodes afin d’obtenir un travail efficace). Allumez votre appareil, sélectionnez votre programme puis démarrez la séance…

Messieurs… vous êtes branchés, place au renforcement des bras !

Une fois votre besoin situé (pour exemple : renforcement d’une partie du bras ou bras entier) vous pouvez démarrer votre séance. Il va y avoir différentes phases durant votre séance. Au nombre de trois, votre séance durera généralement entre 20 et 25 minutes. Avec une phase d’échauffement, une phase de travail et un retour au calme.

Chaque période est importante et vous permettra d’adapter l’impulsion électrique à votre objectif. D’une façon générale, il est conseillé d’augmenter progressivement l’intensité des impulsions électriques. Comme pour un travail musculaire avec charge, votre muscle doit franchir des paliers afin de progresser.

L’électrostimulateur peut être utilisé tous les jours de la semaine. Cependant, il est conseillé d’alterner les muscles travaillés. Il est déconseillé de solliciter un même muscle pendant plus de 70 minutes par jour. Suivant le type de travail, la position va différer. Sur un travail avec de forte contractions, il sera recommandé de fixer solidement l’extrémité du ou des membres afin d’offrir une résistance maximale au muscle et d’éviter un raccourcissement du muscle et donc des crampes et courbatures en fin de séance. Pour les autres types de travail n’impliquant pas de fortes contractions musculaires (récupération, massage…), adoptez la position la plus confortable qu’il soit.

Pour de l’arthrose au niveau des genoux ou des tendinites…

En effet, grâce à l’électrostimulation, vous ne solliciterez pas les articulations et tendons. On parlera de contraction passive (sans sollicitation du système nerveux central). Ce qui permettra de travailler les points faibles (exemple : manque de force dans le quadriceps, amenant généralement à trop solliciter le tendon rotulien). Placement spécifique des électrodes sur le muscle vaste interne et/ou externe suivant la pathologie et le déficit de force. L’appareil sera à même de tester le potentiel contractile et de définir à chaque séance l’intensité de l’impulsion électrique.

Avantages et inconvénients de l’électrostimulation

  • Les avantages : une véritable salle de remise en forme en poche ! Poids, facilité d’utilisation, longévité de l’appareil suivant ses besoins. Des problèmes bien spécifiques peuvent être traités sans recours médical : jambes lourdes, lumbagos, hypertension des muscles de la nuque ou des lombaires. Tous les muscles peuvent être stimulés et les nouveaux électro stimulateurs possèdent de très nombreux programmes : on peut tonifier, masser, vasculariser, détendre une zone douloureuse (nuque, dos)...contrairement aux appareils de renforcement classique qui sollicitent plus difficilement l’ensemble des muscles. Très bon moyen de se muscler lors d’une rééducation ou de récupérer après un effort intense et traumatisant.
  • Les inconvénients : la douleur associée à la stimulation des muscles peut conduire le sujet à ne pas tolérer une stimulation suffisamment intense pour obtenir une adaptation musculaire conséquente. Travail toujours en isométrie, c'est-à-dire en raccourcissement du muscle : il faut toujours étirer les muscles travaillés après une séance d'électrostimulation.

Le secret de la remise en forme reste avant toute chose un bon compromis entre une alimentation saine et variée et une activité physique régulière. Il faut garder à l'esprit que l'électrostimulation ne fait pas maigrir... malgré ce que nous vantent certains magazines.

L'électrostimulation ne doit donc pas être considérée comme un moyen unique de substitution, mais avant tout comme un complément aux méthodes classiques d'entraînement.

Prix : aujourd’hui, on trouve des entrées de gammes autour de 80 euros pour les plus classiques. Les appareils les plus perfectionnés sont encore très chers (+500 euros) ! Optez pour un appareil permettant d’englober différents programmes, ce qui vous permettra de l’amortir sur plusieurs années en le partageant en famille (renforcement musculaire, jambes lourdes, récupération, etc.).

Sponsorisé par Ligatus