Cholestase gravidique : des démangeaisons qui menacent la grossesse

Des démangeaisons sur la paume des mains et les pieds en cours de grossesse ? C'est le principal signe de la cholestase gravidique. Quelles sont les causes de cette maladie ? Quelles sont les conséquences pour la mère et le fœtus ? Quels sont les traitements ?

Rédigé le , mis à jour le

Cholestase gravidique : des démangeaisons qui menacent la grossesse
Sommaire

Qu'est-ce que la cholestase gravidique ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent la cholestase gravidique.

La cholestase gravidique est une maladie qui n'est pas très connue et qui touche la femme enceinte. Deux à cinq grossesses pour 1 000 seraient concernées. Les symptômes sont de fortes démangeaisons essentiellement sur la paume des mains et les pieds mais aussi sur le torse, des démangeaisons qui apparaissent en général au troisième trimestre de la grossesse et qui peuvent devenir insupportables. Une fois sur 5, elles sont associées à une jaunisse.

La cholestase gravidique est dangereuse pour le bébé, au point qu'il faut parfois provoquer l'accouchement avant le terme. La cause en est étonnante, c'est en fait le foie de la mère qui ne fonctionne plus correctement.

Normalement, le foie aide l'organisme à digérer les graisses en sécrétant de la bile qui se déverse dans le duodénum. En cas de cholestase, la bile s'évacue mal et certains de ses constituants refluent alors dans le sang… ce sont ces acides biliaires qui provoquent ces fameuses démangeaisons. Elles sont très désagréables mais sans gravité pour la maman, alors qu'on redoute leur toxicité sur le fœtus.

Des démangeaisons comme symptômes

Pourquoi les démangeaisons représentent-elles un danger pour le fœtus ?

Puisqu'on doit provoquer l'accouchement avant la date prévue, la conséquence la plus fréquente de la cholestase est donc la prématurité. Elle concerne 20 à 40 % des cas.

Les mécanismes de la cholestase gravidique sont encore mal connus... ses origines aussi restent floues... elles seraient hormonales. Les œstrogènes produites en quantité durant la grossesse pourraient altérer le fonctionnement du foie. Mais des facteurs génétiques ont aussi été démontrés.

 

Prévenir le risque de récidive

Marie a déjà eu deux cholestases gravidiques

Dans tous les cas, pour la maman, les démangeaisons disparaissent automatiquement quelques jours après l'accouchement, mais le risque de récidive lors de grossesses ultérieures est très fréquent.

Si vous avez déjà eu une cholestase gravidique, n'hésitez pas à vous mettre en relation avec un hépatologue, le spécialiste du foie, et à privilégier une maternité de niveau 3 (qui s'occupe des grossesses difficiles).

 

En savoir plus

Sur Bonjour-docteur.com :

Dossiers 

Sur le forum

Ailleurs sur le web :