Vomir du sang, est-ce grave ?

De nombreuses pathologies, bénignes et malignes, peuvent expliquer une hémorragie digestive. Elle nécessite dans tous les cas une prise en charge médicale. Explications avec la Pre Marine Camus, hépato-gastro-entérologue.

Muriel Kaiser
Muriel Kaiser
Rédigé le
L'hémorragie digestive se traduit par des vomissements de sang
L'hémorragie digestive se traduit par des vomissements de sang  —  Shutterstock

"Vomir du sang n'est absolument pas normal. Il y a forcément une pathologie derrière", explique la Professeure Marine Camus. Cette hépato-gastro-entérologue à l’hôpital Saint-Antoine (AP-HP) à Paris reçoit quotidiennement des patients qui souffrent d'hémorragie digestive. La plupart du temps, ces personnes viennent aux urgences.

En effet, le vomissement de sang est inquiétant et se distingue du crachat de sang. "Les patients qui vomissent font un effort d'expulsion", comme pour un vomi classique. Dans le cas où l'on tousse du sang, mêlé au crachat, "cela provient des poumons". Il peut également s'agir d'un problème au niveau ORL. Ainsi, "même un saignement de nez peut se manifester par le fait de tousser du sang, si le sang s'évacue par l'arrière et non pas en sortant du nez", explique Marine Camus.

À lire aussi : Pourquoi vomit-on ?

Plusieurs diagnostics possibles

Une hémorragie digestive peut provenir de l’œsophage, de l’estomac, ou du duodénum (la jonction entre l'estomac et l'intestin grêle). "La première cause est l’ulcère", précise la Professeure. Ainsi, il peut s’agir d’une œsophagite. "Quand un reflux acide remonte, il brûle l'œsophage, ce qui peut provoquer des ulcères qui finissent par saigner", poursuit la spécialiste. Certaines maladies du foie, comme la cirrhose, peuvent également en être à l’origine. 

Dans les cas les plus graves, "c’est un symptôme de cancer de l’oesophage ou de lestomac", explique-t-elle. En effet, les tumeurs peuvent saigner. "C’est d’ailleurs un mode de révélation de la présence d’une tumeur", décrit la Pre Camus, lorsque la maladie est déjà à un stade avancé. 

Pourquoi il faut consulter

"Il faut toujours consulter quand on a un vomissement de sang", exhorte Marine Camus, en distinguant deux cas. Si les saignements se révèlent par de petites traces, la consultation n’est pas urgente, mais reste nécessaire. Et si les saignements sont abondants, il faut se rendre aux urgences. 

En effet, la perte de sang n'est pas anodine. Si "vomir du sang est un symptôme dont il faut trouver la cause", il faut réagir rapidement pour éviter de perdre connaissance, voire de tomber dans un coma ou de mourir. "La pâleur doit vous alerter, elle est le signe d'une baisse d'hémoglobine", explique Marine Camus.

L'endoscopie comme traitement

Pour trouver l’origine de la lésion, "on pratique une endoscopie digestive sous anesthésie générale". À l’aide d’une caméra, les médecins retracent le chemin de la bouche à l’estomac. "Une fois trouvée, on traite la lésion avec l’endoscopie, qui nous permet de faire arrêter les saignements", détaille-t-elle. 

Si le patient présente une perte d’hémoglobine, l’endoscopie doit être réalisée sous 24 heures. S’il n’y a pas de perte d’hémoglobine, l’examen peut être réalisé dans les jours qui suivent. 

Ulcère : comment dépister l'Helicobacter pylori ?
Ulcère : comment dépister l'Helicobacter pylori ?  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !