1. / Se soigner
  2. / Vaccins

Covid-19 : un vaccin dès 2021 ?

L’épidémie de Covid-19 continue sa progression à travers le monde. Le vaccin semble aujourd’hui la seule solution pour endiguer la propagation du virus.

Rédigé le

Covid-19 : un vaccin dès 2021 ?
Covid-19 : un vaccin dès 2021 ?

La course aux vaccins s’accélère. Le Dr Marie-Paule Kieny, virologue, directrice de recherche à l’INSERM, chargée par le gouvernement d'évaluer l'avancée des recherches sur le vaccin contre le coronavirus, répond à nos questions.

Quelles sont les pistes les plus prometteuses et les plus avancées concernant les vaccins ?

Dr Marie-Paule Kieny : Les vaccins progressent assez rapidement. Nous pouvons être raisonnablement positifs. Nous aurons des résultats, c'est certain. Est-ce que ces résultats vont être encourageants ? Deux vaccins devraient donner des résultats avant la fin novembre :

-Celui développé par le géant pharmaceutique Pfizer.

-Celui développé par la biothèque américaine Moderna.

Ce ne sont pas les seuls. D’autres pourraient donner des résultats en décembre ou en janvier.

Ces vaccins induisent une réponse immunitaire. Mais seront-ils protecteurs ? La question est encore en suspend.

Entre la fabrication et la distribution, quel est le délai le plus optimiste pour disposer de ces vaccins ?

Dr Marie-Paule Kieny : Si les premiers ont des résultats satisfaisants, c’est-à-dire s’ils sont au moins à 50% efficaces, ils pourraient avoir une autorisation d’utilisation par la FDA (l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) puis une autorisation européenne qui pourrait avoir lieu vers la fin de l’année.

Et pour les vaccins candidats pré-réservés en Europe qui seront achetés par la France, il faut s’attendre à démarrer des vaccinations au premier trimestre et les étendre au deuxième trimestre 2021.

Si les vaccins ont une efficacité plus faible que 50%, ça ne veut pas dire que tout est perdu. Il faudra simplement attendre que d’autres vaccins arrivent au même stade pour savoir s’ils sont meilleurs que les premiers.

Les réinfections au coronavirus remettent-elles en question la stratégie vaccinale ?

Dr Marie-Paule Kieny : A ce stade-là, ça ne remet pas en cause la stratégie vaccinale, mais c’est inquiétant. On peut espérer que le type de réponse immunitaire induit avec les vaccins va être plus robuste que ce qu’induit la maladie elle-même et on pourrait avoir une immunité plus durable. Ce sont des hypothèses maintenant il faut des preuves.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr