1. / Se soigner
  2. / Hypnose

L'hypnose pour maigrir : méfiez-vous des charlatans !

L'hypnose a la cote depuis plusieurs années pour arrêter de fumer ou dans les hôpitaux pour les anesthésies. Alors pourquoi ne pas utiliser l'hypnose pour perdre des kilos ? Mais attention, méfiez-vous des charlatans qui s'improvisent hypnothérapeutes... Une note du service central du renseignement territorial met en garde contre les arnaques. Les explications du Dr Jean-Marc Benhaiem, hypnothérapeute.  

Rédigé le

L'hypnose pour maigrir : méfiez-vous des charlatans !
  • Ce qui pose problème ce sont les thérapies d’amincissement par l'hypnose ou les faux hypnothérapeutes ?

Dr Jean-Marc Benhaiem : "Il y a une prolifération de pseudo-thérapeutes qui ne sont pas des professionnels de santé. […] C'est un avertissement pour le public [pour qu’il sache] que, pour soigner, il faut avoir une formation médicale sérieuse et approfondie. On rajoute l’hypnose à notre pratique (comme c’est le cas pour les médecins nutritionnistes ou les infirmières par exemple, NDLR)."

  • Est-ce qu'avec l'hypnose on peut réussir à faire maigrir des patients ?

Dr Jean-Marc Benhaiem : "L'hypnose sert à modifier la relation qu'a le patient à quelque chose. Par exemple, si le patient est obsédé par le sucré, on va trouver une façon – s'il le veut bien – que le sucré l'écœure ou que ça l'intéresse moins. S'il est dans une hyperphagie, on va travailler avec lui pour qu’il ressente la satiété. […] Il y a des dizaine d’exercices [susceptibles d'être efficaces au cas par cas]; mais dire qu’un seul exercice est efficace c’est vraiment honteux !"

  • Comment faire pour éviter de tomber sur un escroc justement ? A l'image de cet ancien commercial de l'automobile qui se spécialise dans la pose d'anneau gastrique virtuel... Il s’agit de faire ressentir à la personne qu'elle a un anneau gastrique alors qu'elle n'en a pas, grâce à l'hypnose.

Dr Jean-Marc Benhaiem : "L'image est intéressante, on fait du virtuel. On laisse ressentir à la personne qu'il y a quelque chose dans l'estomac qui peut lui donner un signal de satiété. Là où c'est bizarre et où cela nous inquiète, c'est d'en faire un système généralisable (c'est-à-dire adaptable à tous les patients, NDLR). Car cela peut fonctionner sur une personne mais pas sur les cinquante qui vont suivre."

  • Est-ce qu’un risque uniquement de vider son portefeuille ou y a-t-il également des risques pour la santé de ceux qui tombent entre les mains de ces gens incompétents ?

Dr Jean-Marc Benhaiem : "Le risque est d'avoir une pathologie et que personne ne la repère car le soignant n'est pas un professionnel, ni un médecin, ni un psychologue, ni un psychiatre. […] Si on utilise l'hypnose sur des patients qui ont des troubles psychotiques et qu'on n'est pas psychiatre, ce n'est pas raisonnable."

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus