1. / Se soigner
  2. / Handicap

Handicap : pour une meilleure intégration à l'école

Il y a en France 5,5 millions de personnes en situation de handicap. Un Français sur trois est concerné. Handicap moteur, visuel, mental ou auditif, tous ont besoin d'aide pour s'intégrer dans nos sociétés… et tout commence à l'école. Les structures scolaires sont-elles suffisamment adaptées ?

Rédigé le , mis à jour le

Handicap : pour une meilleure intégration à l'école
Handicap : pour une meilleure intégration à l'école
Sommaire

Le droit d'aller à l'école

Aucune école ne peut refuser l’intégration d’un enfant sous prétexte qu’il est handicapé.

Depuis la loi du 11 février 2005 sur les droits et les chances des personnes handicapées, une profonde évolution du système éducatif a été mise en place. Aucune école ne peut refuser l’intégration d'un enfant sous prétexte qu'il est handicapé.

Après l'effet d'annonce, les professionnels se sont mis au travail et cette intégration progressive a été possible pour de nombreux enfants.

Mais aujourd'hui, pour des raisons d'économie et de moyens humains, les pouvoirs publics cherchent à réduire les avantages donnés depuis 2005. Pour les associations de parents d'enfants handicapés, même si cette intégration n'est pas parfaite, c'est un recul inacceptable.

Au Collège Saint-Pierre à Lille, l'intégration des enfants handicapés est effective depuis six ans. Cet établissement privé possède deux classes, pour 22 élèves ayant un retard mental. Après 4 ans dans une CLIS (classe d'intégration scolaire), Oriane fait partie d'une de ces deux classes depuis la rentrée.

Des soins au collège

Entre les cours, des soins et de la rééducation sont prévus au collège.

Le collège Louis Issaurat à Créteil, a été construit spécialement pour permettre à des enfants en fauteuil roulant de pouvoir suivre une scolarité normale. Margot a 12 ans, elle est handicapée moteur à 80% depuis sa naissance. Cette année, elle est en classe de 5e.

Mais il y a 7 mois, elle a été opérée des genoux et de la hanche. Il lui faut maintenant de la rééducation trois fois par semaine pour qu'elle retrouve son autonomie. Heureusement, elle peut avoir des soins à l'intérieur du collège.

Préparer la rentrée d'un enfant handicapé

Education et handicap : pas d'incompatibilité !

Depuis la loi du 11 février 2005, tous les enfants handicapés ont le droit de suivre une scolarité dans leur école de quartier mais cette intégration dans des classes ordinaires doit s'anticiper et se préparer.

Alors comment s'y prendre et quels sont vos droits ?

L'accueil en institut médico-éducatif

Bastien, un jeune autiste de 15 ans, poursuit sa scolarité depuis deux ans dans un IME près de Sarreguemines (57).

260.000 élèves en situation de handicap ont trouvé leur place sur les bancs de l'école, en milieu ordinaire, en 2015, soit deux fois plus qu'en 2006. Il s'agit donc d'un pas important, avec une nouvelle politique du ministère de l'Éducation nationale, qui aujourd'hui ne parle plus d'intégration mais d'inclusion.

Il s'agit de reconnaître la singularité des compétences et des différences de chaque élève dans l'école. Le handicap ne devrait plus être perçu comme un "défaut" provoquant l'isolement, mais comme une "compétence" différente dans le groupe. Bien sûr des dispositifs particuliers sont mis en place en fonction des besoins de ces élèves pour que leur scolarité soit la plus simple possible.

L'accueil des enfants en situation de handicap intellectuel en milieu scolaire peut commencer dès la maternelle. Mais pour certains, les années suivantes, par exemple au collège, peuvent être plus difficiles. Dans ce cas, il existe d'autres filières pour leurs études, comme les IME (Institut Médico-Educatif).

Cuisine, menuiserie, poterie, activités sportives et sociales… chaque jour des ateliers différents sont proposés aux enfants en IME. L'objectif étant de stimuler la curiosité des élèves et d'améliorer leur ouverture vers les autres. Mais ils suivent aussi une scolarité plus classique.

Savoir lire et écrire est essentiel pour se débrouiller dans la vie de tous les jours. L'objectif des cours est de faire progresser les élèves dans leurs apprentissages pour acquérir le plus de connaissances et de compétences selon leurs possibilités. Pour aider ces enfants à dépasser leur handicap, chaque année un projet d'enseignement personnalisé est mis en place. C'est le fil conducteur de leur progression.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus