1. / Se soigner
  2. / Handicap

Handicap : 800 millions d'exclus à travers le monde

Selon l'OMS, 80% des personnes handicapées vivent dans les pays en voie de développement. Soit 800 millions d'enfants, de femmes et d'hommes, qui reçoivent rarement les soins et les aides dont ils ont besoin, notamment en raison de l'absence de protection sociale. Le point avec Géraldine Zamansky, journaliste du Magazine de la santé.

Rédigé le

Handicap : 800 millions d'exclus à travers le monde

Si les obstacles matériels, géographiques pour accéder à un centre de soins... expliquent en partie les difficultés d'accès aux soins et de prise en charge dans certains pays en voie de développement, l'absence de protection sociale reste un problème majeur pour les personnes handicapées qui doivent payer pour être soignées. Et les prix sont souvent inaccessibles pour la plupart des familles. Seuls les riches peuvent avoir un fauteuil roulant par exemple. Selon l'OMS, soixante millions de personnes qui en auraient besoin dans ces pays, n'en n'ont pas...

Des ONG au secours des personnes handicapées

Ces situations dramatiques s'ancrent dans un terrible cercle vicieux. La pauvreté, l'état du système de santé de ces pays, les conflits... créent du handicap. Impossible de ne pas penser à toutes les victimes des conflits en cours en Syrie, au Yémen, en Afghanistan... où les bombardements, mines, attentats... sont quasi-quotidiens et où des dizaines de milliers de personnes sont désormais handicapées. Des ONG, comme Handicap International, très connue pour son expertise face à l'amputation, interviennent auprès de ces personnes.

Les équipes de Handicap International aident aussi des enfants atteints de paralysie cérébrale. La paralysie cérébrale est un ensemble d'atteintes du cerveau pendant la grossesse ou les premiers mois de vie. Les effets peuvent être moteurs, sensoriels, intellectuels... Et les causes peuvent être un retard de croissance du foetus, des infections in utero ou juste après la naissance, un accouchement difficile... Elles sont souvent favorisées par des contextes précaires : par exemple la malnutrition de la mère, l'absence de centre de soins de proximité ou encore une crise de paludisme du nourrisson.

Des personnes handicapées traitées comme des parias

Dans ces pays, il existe aussi des croyances redoutables sur des personnes différentes, elles sont "maudites", elles font peur... Les enfants sont souvent cachés car les familles ont trop honte et les prises en charge sont donc retardées. Améliorer la situation des personnes handicapées dans ces pays commence donc par leur identification.

C'est d'ailleurs la première mission que s'est donnée Lenin Moreno lorsqu'il est arrivé à la vice-présidence de l'Equateur il y a onze ans. Ils ont alors découvert des personnes laissées dans des trous creusés dans le sol, dans des cages, seules, abandonnées à une mort précoce... Lenin Moreno est devenu en 2017 le président de ce pays d'Amérique latine. Il s'est intéressé au handicap parce qu'il est lui-même paraplégique depuis vingt ans.

L'Equateur, l'exemple à suivre

Dans son pays, dès sa vice-présidence, il fait passer en quelques années les dépenses qui leur étaient consacrées d'environ 2 millions d'euros à 150 millions. Car un recensement lancé en 2007 a dénombré plus de 400.000 personnes handicapées. Leur prise en charge sur le terrain est réalisée par des équipes appelées "Las Manuelas".

Ces équipes vont partout, même dans des régions isolées. Elles distribuent des milliers de fauteuils roulants et du matériel adapté. Et surtout elles mettent en place des programmes de suivi et de soins sur la durée. Parmi les bénéficiaires, certains ont pu retrouver un travail car Lenin Moreno a aussi créé l'obligation d'embaucher 4% de personnes handicapées pour les entreprises de plus de 25 salariés. Son pays est aujourd'hui cité en exemple par l'OMS pour ses efforts. Espérons que d'autres s'en inspireront !

Sponsorisé par Ligatus