Quatre choses à savoir sur le cerveau

Du 14 au 20 mars se tient la semaine du cerveau. Avec ses 86 milliards de neurones, cet organe fascine. Il nous permet de réfléchir, de planifier, de créer. On vous explique comment.

Dr Charlotte Tourmente
Dr Charlotte Tourmente
Rédigé le , mis à jour le
Quatre choses à savoir sur le cerveau
Shutterstock

Petit mais costaud

Un petit chou-fleur... C'est la taille moyenne du cerveau qui pèse environ 1,3 kg.  

Côté anatomie, le cerveau fait partie de l'encéphale, au même titre que le cervelet, qui gère l'équilibre, et le tronc cérébral. Il joue un rôle fondamental dans la régulation du coeur et de la respiration.

Il est protégé par le crâne et deux enveloppes, les méninges (la dure-mère et la pie-mère). Ces enveloppes contiennent un liquide, le liquide céphalo-rachidien, dans lequel il baigne.      

86 milliards de neurones

Le cerveau est composé de deux hémisphères, droit et gauche, fortement connectés entre eux pour échanger des informations nerveuses. Chaque hémisphère contient quatre lobes en surface : les lobes frontal en avant, occipital en arrière, pariétal et temporal. Un cinquième lobe se situe à l'intérieur.  

Son tissu nerveux comprend 86 milliards de neurones, qui communiquent entre eux grâce à leurs jonctions, les synapses. Ils nous permettent de réfléchir, planifier, créer, imaginer...

D'autres cellules, les "cellules gliales" nourrissent les neurones ou réparent les liaisons entre les synapses. D'après une étude de 2009, notre cerveau contient autant de cellules gliales que de neurones. 

Une tour de contrôle

Loin de l'idée reçue qui voudrait que nous utilisons 10% de notre cerveau, toutes les zones sont utilisées à différents moments, en fonction de nos activités.   

Le cerveau est une sorte de tour de contrôle qui reçoit très rapidement les informations du corps, grâce à un réseau de câbles, les nerfs. Il commande un certain nombre de fonction, comme marcher, parler ou encore courir.   

Le cerveau ne représente que 2% du poids du corps. Et pourtant, il mobilise 20% de l'énergie utilisée par l'organisme sous la forme de glucose et d'oxygène apporté par le sang. C'est dire si son activité est intense ! 

Opérer le cerveau pour traiter les TOC  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Un organe plastique

Pendant longtemps, on a pensé que le cerveau se dégradait avec l'âge et qu'il était immuable. Faux ! Le cerveau évolue tout au long de la vie. C'est aussi un organe plastique qui a plusieurs atouts dans sa manche.

Il a la capacité de former de nouvelles connexions. C'est ce qu'on appelle la plasticité cérébrale. Il peut aussi produire de nouvelles cellules nerveuses notamment après un accident vasculaire cérébral en stimulant l'apprentissage avec la rééducation et l'ergothérapie. 

Pour le maintenir en forme, il faut savoir que la pratique d'une activité physique, une alimentation équilibrée, une faible consommation d'alcool, le maintien d'un taux de sucre (glycémie) et de cholestérol normal, aident à ralentir le déclin cognitif.  

Pour en savoir plus : La semaine du cerveau 2022

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !