1. / Maladies
  2. / Sommeil
  3. / Troubles du sommeil

Peut-on manger en dormant ?

● VRAI – Chris Perez, reporter new-yorkais, a récemment relaté dans un article pour le New York Post le trouble étrange qui l'afflige : durant son sommeil, il mange. Ainsi, entre 2009 et 2014, son poids a oscillé entre 91 et 127 kilos. S'il est difficile d'estimer le nombre de personnes souffrant d'alimentation somnambulique, les cas décrits dans la littérature médicale sont nombreux.

Rédigé le , mis à jour le

Peut-on manger en dormant ?
Le terme savant pour désigner une personne qui mange durant son sommeil pourrait être ''mandosomniaque''. (Illustration : Snoopy, par Charles M. Schulz - tous droits réservés)

On regroupe sous le nom de parasomnies l'ensemble des comportements anormaux associés au sommeil. Dans ces formes de somnambulisme, certains parlent, d'autre expriment leur sexualité (sexsomnie) et d'autres… mangent. Durant leur activité nocturne, ils ne sont conscients de rien et, au réveil, n'ont aucun souvenir de leurs actes.

Une parasomnie en héritage

Depuis son entrée en deuxième année d'université, à l'âge de 19 ans, le reporter Chris Perez se réveille fatigué, des miettes plein ses draps. Lorsqu'il déménage chez sa tante, celle-ci s'étonne de voir les provisions du garde-manger disparaître comme neige au soleil… Un soir, elle le surprend, dans son lit, les yeux hagards, en train de vider frénétiquement des paquets de cookies. Au petit matin, elle s'amuse du fait que ce garçon ait les mêmes étranges habitudes que sa mère.

Chris Perez découvrait, stupéfait, qu'il avait hérité d'une parasomnie. Après investigation, la sœur de sa grand-mère et son cousin étaient également dans le même cas. Tous mangent, durant la nuit, de grandes quantités de nourriture, sans en garder souvenir.

Le poids qu'il prend durant la nuit, Chriz Perez essaie de le perdre durant la journée. En cinq ans, il est passé de 91 à 127 kilos, avant de redescendre autour de 111 kg.

Le jeune homme est depuis peu suivi par le Centre du Sommeil de l'hôpital Englewood (New Jersey). Pour l'heure, les médecins cherchent à décrire le plus spécifiquement possible son cas, en filmant ses gavages compulsifs et inconscients à l'aide d'une caméra infrarouge (voir ci-contre).

De nombreux cas recensés

La littérature médicale n'est pas avare de cas d'alimentation somnambulique.

Si toutes les causes de cet état ne sont pas connues, des travaux ont révélé qu'il pouvait être un effet secondaire de la prise de zolpidem (sédatif dérivé des benzodiazépines).

Cette parasomnie peut également être une manifestation du syndrome des jambes sans repos (les personnes souffrant de cette maladie ne peuvent évacuer la douleur ressentie dans les jambes qu'en les remuant, avec pour conséquence insomnie, fatigue, dépression).

Des études de cas suggèrent que certains médicaments (clonazepam et pramipexole) pourraient contribuer à traiter l'alimentation somnambulique.

Sources :