1. / Maladies
  2. / Drogues et addictions
  3. / Tabagisme

A Paris, on ne pourra plus fumer dans 52 parcs et jardins

Le but : réduire le nombre de fumeurs, le tabagisme passif, et le nombre de mégots jetés par terre.

Rédigé le

A Paris, on ne pourra plus fumer dans 52 parcs et jardins
Le square Louvois © Louis-Kenzo Cahier sur Wikipédia

Pour la journée mondiale sans tabac, la mairie de Paris fait une annonce fracassante : elle va étendre l'interdiction de fumer à 52 parcs et jardins de la capitale à partir du 8 juin, soit 10% des espaces verts. Une mesure qui fait suite à l'expérimentation, depuis juillet 2018, de cette interdiction dans six parcs. L’initiative avait permis, d’après la mairie, "de faire diminuer le nombre de fumeurs présents dans ces parcs et de mégots jetés au sol".

Des panneaux d’information et des cendriers "ludiques"

Des actions de sensibilisation seront menées dans les parcs concernés jusqu'au début du mois de juillet. Par ailleurs, "des panneaux d’information et des cendriers « ludiques » proposant des sondages baromètres que l’on remplit avec son mégot, seront installés à chaque entrée principale des 52 jardins concernés", a indiqué la mairie de Paris.

"C'est une très bonne mesure parce que ça participe à la dénormalisation du tabac", a réagi sur franceinfo le Dr Bernard Basset, vice-président de l'Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie. Selon lui, cela permettra notamment de lutter contre le tabagisme passif. "Il est moindre en plein air que dans une pièce fermée", mais il existe, affirme-t-il. "Si on fume à côté d'enfants, la fumée se diffuse", ajoute le praticien.

Un PV de 38 euros

Les contrevenants pourront être sanctionnés par un PV de 38 euros. A noter que depuis 2015, la cigarette est déjà interdite dans les 500 aires de jeux de la capitale. La mairie de Paris a par ailleurs voté en février la mise en place de 19 rues "sans mégots".

Sont concernés :

  • Le square Louvois et le square Bidault (2e arrondissement)
  • Les squares du Temple – Elie Wiesel, Léonor Fini, Émile Chautemps, les jardins Léopold Achille, Anne Frank et Madeleine de Scudéry (3e arrondissement)
  • Les squares Langlois, Schweitzer et Galli, Clos des Blancs-Manteaux (4e arrondissement)
  • Le square St Médard (5e arrondissement)
  • Le square Gabriel Pierné (6e arrondissement)
  • Le jardin Marcel Pagnol (8e arrondissement)
  • L’ensemble des squares du 9e arrondissement : Montholon, d’Estienne d’Orves, Berlioz, Alex Biscarre et d’Anvers
  • Les squares Juliette Dodu et Ylmaz Guney (10e arrondissement)
  • Les squares Gardette et Folie-Titon (11e arrondissement)
  • Le jardin Trousseau et les squares de la Croix Rouge et Jean Morin (12e arrondissement)
  • Le square Henri Cadiou, le jardin de la Poterne des peupliers, le jardin aux Mères, le square Michelet et le square Héloise et Abélard (13e arrondissement)
  • Les squares Wyszynski et Lemire (14e arrondissement)
  • Les squares Dupleix, Pablo Casals, Chérioux, Pierre-Adrien Dalpayrat, Cambronne, Violet, Alleray Quintinie, du Clos Feuquière et des Cévennes, ainsi que le Parc Georges Brassens (15e arrondissement)
  • Le square Lamartine (16e arrondissement)
  • Le square des Batignolles (17e arrondissement)
  • Le jardin François Helene Jourda et le square Léon-Serpolet (18e arrondissement)
  • Le square de la Place de Bitche (19e arrondissement)
  • Le square du Docteur Grancher, le jardin Léon Zygel et le square Sarah Bernhardt (20e arrondissement)

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus