1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / AVC, rupture d'anévrisme

Quels sont les signes annonciateurs d'un AVC ?

Quels sont les signes annonciateurs d'un AVC ? Que faire ? Quels sont les gestes de premiers secours ?

Rédigé le , mis à jour le

Quels sont les signes annonciateurs d'un AVC ?

Les réponses avec le Pr Mikael Mazighi, neurologue :

"20% des AVC surviennent au réveil. Et c'est donc un véritable enjeu parce que finalement on n'a pas l'heure de début. Et l'heure de début est vraiment très importante parce qu'on dispose aujourd'hui de traitements d'urgence pour déboucher le caillot pour l'infarctus cérébral. Mais on n'a que 4h30 pour mettre en place ce traitement. C'est donc une véritable course contre la montre et le début des symptômes est vraiment critique pour installer ce traitement.

"Une des grandes différences avec l'infarctus du cœur, c'est que l'infarctus du cœur fait mal dans la poitrine. Et souvent l'AVC ne fait pas mal. En cas d'AVC, on a une paralysie d'un côté du corps, une perte de la vision, une perte de la parole, une perte de la sensibilité d'un côté du corps… Et tous ces signes surviennent brutalement, d'une seconde à l'autre. C'est le caractère brutal, inhabituel d'une paralysie d'un côté du corps.

"Même si les symptômes ont régressé, il faut appeler le 15. Ce n'est pas parce que les symptômes ont régressé qu'il ne faut rien faire. Parfois, on n'est pas conscient de la paralysie, c'est ce qu'on appelle l'anosognosie. On n'est pas conscient du trouble. Et cela rend les choses plus compliquées."