Quels horaires de coucher instaurer quelques jours avant la rentrée scolaire ?

Quels horaires de coucher instaurer, quelques jours avant la rentrée, pour des enfants de 6 ans et 14 ans ?

La rédaction d'Allo Docteurs
La rédaction d'Allo Docteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec Audrey Akoun, psychothérapeute spécialiste du travail scolaire et des apprentissages, et avec Joëlle Adrien, neurobiologiste spécialiste du sommeil :

"En général, les enfants ont besoin de se lever vers 7 heures. Un enfant de 6 ans a besoin de dormir entre neuf et dix heures donc l'objectif, c'est qu'il parvienne à s'endormir vers 20h - 20h30. Et un adolescent a besoin de neuf heures de sommeil donc l'objectif c'est qu'il arrive à s'endormir vers 22 heures. Pour y parvenir, il faut progressivement avancer l'heure du coucher mais cela ne sert à rien d'aller se coucher deux heures à l'avance, parce que c'est l'horloge biologique qui détermine l'horaire de l'endormissement.

"Il faut donc avancer progressivement l'heure du coucher et surtout il faut se lever à heure fixe, s'exposer à la lumière du jour et avoir une activité physique avant d'aller à l'école. Cela est très important et peu de personnes le savent. Il ne faut pas se lever au dernier moment et partir en courant en ayant pris un petit-déjeuner rapide, ce que font beaucoup les adolescents. C'est en prenant un peu de temps le matin pour avoir ce comportement à l'extérieur, en plein air, que l'on va pouvoir avancer l'heure de l'endormissement."

"En principe, les adolescents ont peu ou pas d'autorégulation. C'est aux parents, à un moment donné, de faire appliquer ces petites règles, ces petites astuces qui sont primordiales. Quelle que soit l'heure de coucher, à un moment donné, les parents vont les lever à la même heure le lendemain pour les forcer à bouger. On ne peut pas les laisser dormir jusqu'à midi. Les lever ne serait-ce que 30 minutes avant pour prendre l'air, voir la lumière du soleil, avoir une activité… permet de lancer la machine. Le soir, on peut proposer la relaxation."

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !