Les figues et les melons surveillés par l'OMS

Les figues et les melons surveillés par l'OMS

La Commission du Codex Alimentarius a adopté, le 4 juillet 2012, de nouvelles normes de sécurité alimentaires concernant le melon prédécoupé et les figues sèches. Le Codex Alimentarius travaille en association avec l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) pour fixer des normes internationales assurant la sécurité alimentaire.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Concernant les figues sèches, l'OMS s'attaque aux taux d'aflatoxines. Il s'agit de toxines produites par certaines variétés de champignons que l'ou trouve couramment dans les fruits secs, comme les figues. Les aflatoxines possèdent un fort pouvoir cancérigène. La commission a donc décidé de surveiller les quantités de ces toxines, qui ne devront pas être supérieures à 10 microgrammes/kg dans les figues sèches.

Quant aux melons, ils sont concernés par la salmonelle et la listeria auxquelles ils sont exposés lorsqu'ils sont vendus prédécoupés. Pour éviter les contaminations, les melons prédécoupés devront être emballés et réfrigérés le plus rapidement possible après la découpe. De plus ils devront être stockés et commercialisés à des températures inférieures ou égales à 4 °C.

La salmonellose et la listeria sont des bactéries qui peuvent être à l'origine de la gastro-entérite. La listeria peut avoir de graves conséquences allant jusqu'à la septicémie ou la méningite chez les femmes enceintes et les personnes âgées.

Source : "L'ONU renforce la réglementation sur la mélamine, les fruits de mer, les melons, les figues sèches et sur l'étiquetage", OMS, 4 juillet 2012.

En savoir plus