AVC : des facteurs de risques spécifiques aux femmes

Certains facteurs sont plus fréquemment associés, chez les femmes que chez les hommes, à une augmentation du risque d'accident vasculaire cérébral (AVC). L'existence de ces spécificités justifie un suivi adapté, selon des recommandations publiées par l'Association américaine du coeur dans la revue Stroke le 6 février 2014.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

L'existence de migraines avec aura, de dépression, de diabète, et d'arythmie cardiaque constitue des facteurs de risques d'AVC plus importants chez les femmes que chez les hommes, rappelle le groupe d'experts qui a élaboré ces recommandations.

Par ailleurs, les femmes ont des risques spécifiques liés à la grossesse et à l'utilisation d'hormones comme la pilule contraceptive.

Les auteurs insistent donc sur l'importance de contrôler régulièrement la tension artérielle des jeunes femmes, en particulier avant la prise de contraceptifs ou le début d'une grossesse.

Les symptômes d'un AVC chez la femme sont similaires à ceux de l'homme : un engourdissement soudain ou une faiblesse du bras, des difficultés à parler ou à comprendre ce que dit quelqu'un. Mais, relèvent les auteurs du guide, les symptômes d'une attaque cérébrale chez les femmes peuvent aussi être plus subtiles.

Elles sont plus enclines à connaître des difficultés pour s'exprimer ou à être conscientes de leur environnement.

Source : Guidelines for the Prevention of Stroke in Women, C. Bushnell et coll. Stroke 6 fev. 2014, doi: 10.1161/​01.str.0000442009.06663.48

En savoir plus sur les accidents vasculaires cérébraux

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

Les accidents vasculaires cérébraux sont la troisième cause de mortalité chez les femmes, après les maladies cardiaques et le cancer, et la cinquième chez les hommes. Une attaque cérébrale se produit quand un vaisseau sanguin alimentant le cerveau est obstrué par un caillot ou éclate, entraînant la destruction de tissus cérébraux.