Je pense être enceinte, comment le vérifier ?

Un retard de règles, des seins gonflés ou un rapport à risque peuvent suggérer une grossesse. Pour être fixée, quel test faire ? À quel moment ?

Dr Charlotte Tourmente
Dr Charlotte Tourmente
Rédigé le
Je pense être enceinte, comment le vérifier ?

Qu'il s'agisse d'un test urinaire de grossesse ou d'une prise de sang, c'est l'hormone béta HCG, l'hormone chorionique gonadotrope, qui est dosée. Elle est sécrétée par le placenta dès le 7ème jour, après la fécondation. Elle est détectable 9 jours après la fécondation.  

Les 10 premières semaines de grossesse, ce taux double puis il baissera durant les deuxième et troisième trimestres de grossesse. Après l'accouchement, le taux devient nul.

Test urinaire de grossesse : le plus rapide

Le test urinaire de grossesse est réalisé chez soi et le résultat est affiché en quelques minutes. Il est fiable à 99%, sous réserve de bien faire le test, au bon moment et de respecter la notice d'utilisation.  

Choisir un test avec le marquage CE garantit sa performance et sa sécurité. Chaque test est à usage unique. Pensez à vérifier sa date de péremption. Aucun test urinaire n'est remboursé par la Sécurité Sociale. 

Faire le test le matin lors de la première miction de la journée permet d'avoir des urines plus concentrées. Il est recommandé de ne pas le réaliser après avoir bu une grande quantité de liquide, qui dilue les urines et complique la détection de l'hormone. 

Les tests classiques peuvent être réalisés dès le premier jour de retard des règles. Les tests précoces, plus sensibles détectent l'hormone 5 jours avant le retard des règles, dès que la béta HCG est présente dans l'organisme, autrement dit dès le 9ème jour après la fécondation.

Attention aux faux négatifs

En tout début de grossesse, l'hormone peut ne pas être assez concentrée pour être détectée : c'est ce que l'on appelle un faux négatif (test négatif alors que la femme est bien enceinte). Il est préférable d'attendre quelques jours de retard de règles pour avoir un résultat plus sûr ou alors il ne faut pas hésiter à recommencer le test quelques jours plus tard. 

Il faut savoir qu'un faux positif, un résultat positif alors que l'on n'est pas enceinte, est aussi possible. Mais cette situation est très rare et s'explique le plus souvent par le recours à un traitement contre l'infertilité ou par la présence de kystes ovariens. Autre cause possible : une fausse couche précoce. 

Le test sanguin

Le test sanguin est intéressant en cas de doute ou de suspicion de grossesse extra-utérine. Certaines femmes le trouvent plus rassurant car le résultat est écrit noir sur blanc. Autre avantage : il est pris en charge par la Sécurité Sociale sur ordonnance d'une sage-femme ou d'un médecin (généraliste, gynécologue notamment).  

Le test en laboratoire détecte la béta HCG dans le sang dès le 9ème jour.     

Un taux inférieur à 5 UI/ml exclut une grossesse. Entre 5 et 10, il est nécessaire de refaire un test. Au-delà de 10, il est jugé positif. Le taux ne permet pas de dater précisément la grossesse car il y a une grande variabilité entre les femmes ou même d'une grossesse à l'autre. C'est la première échographie qui permettra ultérieurement de statuer en mesurant la taille de l'oeuf. 

Si la grossesse n'est pas désirée, le recours à une interruption volontaire de grossesse est possible, avant 7 semaines de grossesse pour la méthode médicamenteuse ou 14 semaines pour la méthode chirurgicale. 

Marina Carrère d'Encausse et Régis Boxelé expliquent le cycle des règles
Les règles, et si on en parlait ?  —  Magazine de la Santé- France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !