Insuffisance rénale : comment se déroule une greffe de rein ?

En France, six millions de personnes souffrent d’insuffisance rénale chronique. Cette maladie détruit lentement les reins et une greffe de cet organe devient souvent indispensable.

La rédaction d'Allo Docteurs
La rédaction d'Allo Docteurs
Rédigé le

Comment fonctionnent les reins ?

L'anatomie des reins et leur fonctionnement expliqués par le docteur Jimmy Mohamed
L'anatomie des reins et leur fonctionnement expliqués par le docteur Jimmy Mohamed  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Les reins sont situés juste sous les côtes. Ils sont coiffés d'une petite glande appelée glande surrénale. De chaque rein part un canal, l'uretère, qui sert à éliminer l'urine. 
Mais avant toute chose, le rein est un filtre du sang. Il élimine toutes les toxines et les impuretés du sang.

Les reins permettent aussi de fabriquer une hormone, l'EPO, indispensable à la création des globules rouges. Des reins qui fonctionnent mal, notamment en cas d'insuffisance rénale, entraînent donc une chute du nombre de globules rouges et un risque d'anémie.

En France six millions de personnes souffrent d'insuffisance rénale, parfois sans le savoir. En effet, au début de la maladie, les symptômes sont quasiment inexistants. Pour diagnostiquer une insuffisance rénale, il faut réaliser un dosage de la créatinine dans le sang.

Greffe de rein : comment se passe la chirurgie ?

Greffe de rein : une chirurgie qui change la vie  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour les malades en insuffisance rénale terminale, la greffe est le seul espoir de guérison. Le greffon peut être prélevé sur un donneur vivant compatible. Les deux opérations se déroulent alors de manière presque simultanée dans le même hôpital.

Le rein sain est d'abord prélevé minutieusement sur le donneur. Un sac est déployé dans l’abdomen pour retiré délicatement le greffon. Comme il va être transplanté, le rein doit être en parfait état. 
Une fois le rein extrait, chaque minute compte. Un liquide de conservation est injecté dans les vaisseaux pour vider intégralement le rein de son sang. Ce soluté de conservation permet au rein de retrouver une fonction plus rapidement après la transplantation.

Le rein prélevé est conservé dans un bocal stérile jusqu'à son implantation dans le corps du receveur. Le plus souvent, les reins malades n'ont pas d'effet néfaste sur la santé du receveur. Ils ne sont donc pas retirés, et le rein sain est implanté en plus, comme un troisième rein. Il est raccordé à la circulation sanguine et son uretère est raccordé à la vessie.

Après une greffe, le receveur doit prendre un traitement immunosuppresseur à vie pour limiter le risque de rejet du greffon.

Une transplantation délicate

La greffe de rein, une transplantation délicate  —  Le Magazine de la Santé - France 5

La greffe de rein est une opération délicate. En effet, un rein mal préparé pendant une transplantation peut entraîner l'échec de la greffe à cause d'un défaut de suture vasculaire ou entraîner un saignement très important dans le corps du receveur.

Autre précaution à prendre : tester le greffon avant son implantation pour s'assurer qu'il ne présente pas de lésion et que le sang y circule normalement.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !