1. / Insolite

Amputé des quatre membres après avoir été léché par un chien

Un Américain de 48 ans a dû se faire amputer des mains et des jambes après avoir été infecté par un chien. En cause, une bactérie présente dans la salive des chiens et des chats et habituellement bénigne.

Rédigé le

Amputé des quatre membres après avoir été léché par un chien
Crédit photo : ©Visualhunt

Il a d'abord pensé à une mauvaise grippe... Greg Manteufel, un Américain de 48 ans, a commencé à avoir de la fièvre et être pris de vomissements. C'était le 27 juin dernier. Mais dès le lendemain, son état se détériore, la fièvre augmente, il est victime de délires et d'hallucinations. Il est hospitalisé en urgence à Milwaukee, dans le Wisconsin.

Malgré un traitement à base d'antibiotiques, l'infection se généralise provoquant une septicémie. Des taches violacées apparaissent sur son corps, des caillots se forment dans ses veines empêchant le sang d'atteindre les extrémités de son corps. Résultat : les tissus se nécrosent et l'infection menace l'ensemble des organes vitaux. Pour le sauver, les médecins sont obligés de procéder à l'amputation de ses mains et de ses jambes.

Empoisonnement du sang

À l'origine de cette descente aux enfers, une bactérie, nommée Capnocytophaga canimorsus. Communément présente dans la flore buccale des chiens et des chats, même en bonne santé, elle peut se transmettre à l'homme par morsure, léchage ou simple proximité avec les animaux. Selon Le Monde, "une infection à C. canimorsus est associée à une morsure de chien dans 60% des cas, à un léchage sur une lésion cutanée préexistante dans environ 30% des cas. On ne retrouve pas ces deux notions dans près de 10% des cas". Cette infection peut, dans de rares cas, entraîner un empoisonnement du sang, des pathologies sévères ou la mort.

Le journal suisse Le Matin indique que : "Quelque 500 infections humaines ont été recensées depuis une cinquantaine d'années. 97% suite à des morsures de chiens, selon une récente étude de Nature. Quelque 3% à cause de morsures ou griffures de chats. Et une poignée suite à une simple léchouille, probablement sur une petite plaie. C'est le cas de Greg Manteufel, grand amoureux des toutous, qui dit avoir été en contact avec huit chiens dont le sien avant la tragédie".

Trois cas similaires en France

En France, trois cas d'infections similaires ont été rapportés ces dernières années. En février 2017, une morsure de chien avait entraîné la mort d'un homme de 47 ans à Fréjus-Saint-Raphaël (Var). Dans un article publié en ligne le 26 avril 2018 dans La Revue de Médecine Interne, des bactériologistes et urgentistes de Charente-Maritime (Royan) rapportent également un cas mortel d'infection à Capnocytophaga canimorsus. La victime, un homme de 54 ans, vivait certes à proximité d'un chien mais ne présentait pas d'immunodépression, ni même de signes en faveur d'une morsure ou d'un léchage sur une lésion cutanée. Enfin, en septembre 2017, des médecins réanimateurs du CHU de Caen avaient rapporté une infection fatale à C. canimorsus chez un homme de 48 ans. Le patient avait été mordu deux jours plus tôt à la main par le chien de la famille, vacciné et en bonne santé.

Il faut donc être extrêmement prudent après une morsure de chien et toujours consulter un médecin. L'administration d'un traitement antibiotique rapide permet généralement de contrer les risques liés à une infection par cette bactérie.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus