Des bactéries inconnues sur Terre découvertes à bord de la Station spatiale internationale

Trois nouvelles souches de bactéries encore jamais identifiées sur Terre ont été repérées à bord de l’ISS, en orbite autour de la Terre. Des analyses génétiques suggèrent qu’elles auraient évolué à partir d’une espèce importée à bord.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
La Station spatiale internationale (ISS) en orbite autour de la Terre.
La Station spatiale internationale (ISS) en orbite autour de la Terre.  —  Crédits Photo : © Shutterstock / Dima Zel

Elles n’existent pas sur Terre, mais on les trouve… dans l’espace. Quatre souches de bactéries, dont trois encore totalement inconnues des scientifiques, ont été identifiées à bord de la Station spatiale internationale (ISS), cette structure en orbite autour de la Terre à 400 km d’altitude, dont les 400 mètres cubes habitables sont occupés en permanence par six astronautes. C’est ce que décrivent des chercheurs américains de l’université USC et du California Institut of Technology dans la revue Frontiers in Microbiology le 15 mars 2021.

Des bactéries du sol et d’eau douce

Tout commence en 2015 et 2016, par des prélèvements réalisés dans différentes zones de l’ISS. L’analyse de ces prélèvements révèle la présence de bactéries, qui font l’objet d’analyses poussées pendant six ans.

Les quatre souches identifiées ont toutes la forme de bâtonnets et selon les spécialistes, elles appartiennent à la famille des Methylobacteriacaea. Les bactéries de cette famille sont généralement présentes dans le sol et dans l’eau douce, où elles participent à la croissance des plantes et les défendent contre les agents pathogènes.

A lire aussi : Remplissez-vous les critères médicaux pour devenir astronaute ?

Trois souches "mutantes"

Une seule des quatre espèces trouvées dans les prélèvements est présente sur Terre : Methylorubrum rhodesianum.

Les autres n’existent pas encore dans la classification de notre planète mais les analyses génétiques que les auteurs de la publication ont menées montrent qu’elles sont proches de l’espèce Methylobacterium indicum. Il pourrait donc s’agir de souches ayant muté à partir de cette espèce.

Un risque pour la santé des astronautes ?

Reste à savoir comment elles sont arrivées dans l’ISS. Pour les chercheurs, le scénario le plus probable est que ces bactéries aient été transférées de la Terre vers l’ISS, soit au moment de la création de la station, soit plus tard, transportée par un ou une astronaute ou dans une cargaison.

Et si ces quatre souches ne semblent pas représenter de danger pour l’humain, il est important de comprendre comment elles ont survécu dans cet environnement unique, car d’autres bactéries, pathogènes cette fois, pourraient suivre le même chemin et menacer la santé de l’équipage.

Bientôt des cultures spatiales ?

Mais la survie de ces germes dans l’ISS est aussi une bonne nouvelle. Car comme les espèces proches de ces bactéries sont connues pour favoriser la croissance des plantes et les aider à combattre les agents pathogènes, elles pourraient être utiles pour cultiver des végétaux comestibles dans des vaisseaux spatiaux. Notamment lors de longs voyages sans ravitaillement possible, à destination de Mars par exemple.