1. / Grossesse - Enfant
  2. / Grossesse

Des chercheurs arrivent à créer un placenta artificiel

Ce modèle "organoïde" pourrait aider à comprendre pourquoi certaines femmes connaissent des complications pendant leur grossesse.

Rédigé le

Des chercheurs arrivent à créer un placenta artificiel
Un placenta après un accouchement. ©  Inferis sur Wikipédia

"Bien que les problèmes de fonctionnement du placenta soient la cause de complications majeures durant la grossesse pour la mère et l’enfant, notre connaissance de cet organe est limitée, car nous manquons de modèles expérimentaux." C’est ce constat qui a motivé des chercheurs de l'université de Cambridge à créer un placenta artificiel. Le 28 novembre, ils ont fait part de leurs résultats dans la revue Nature. Grâce à ce modèle "organoïde", ils espèrent pouvoir comprendre pourquoi certaines femmes ne peuvent mener leur grossesse à terme ou souffrent de complications. En effet, on sait que les dysfonctionnements du placenta sont, par exemple, responsables de pré-éclampsies ou de fausses couches.

Tester de nouveaux traitements

Cette annonce est porteuse d’espoirs, car ce placenta artificiel permettra de tester de nouveaux traitements. Habituellement, ces tests se font sur des animaux. Néanmoins, le placenta humain fonctionne différemment de celui des bêtes, d’où l’importance de disposer d’un modèle humain.

Ici, l’équipe de Cambridge a isolé et cultivé des cellules appelées trophoblastes, qui se développent quelques jours après la fécondation. Ces sont les trophoblastes qui forment le placenta, puis le cordon ombilical. Les chercheurs ont donc créé des "mini-placentas", d’après leurs propres mots. Ces petits organes artificiels reproduisent in vitro le fonctionnement des vrais placentas, et sécrètent les hormones et les protéines responsables de la modification du métabolisme des femmes pendant la grossesse.

Les chercheurs espèrent désormais comprendre dans quelle mesure des anomalies dans le placenta entraînent une mauvaise implantation de l’embryon, ou pourquoi cet organe "filtre" des virus comme celui de la dengue, alors qu’il laisse passer Zika, pourtant très similaire.

"Grossesse : le rôle du placenta". Sujet diffusé le 28 janvier 2016.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus