Covid : infection, vaccin, quel impact sur la fertilité des couples ?

Plus de 2000 couples ont participé à une étude pour évaluer les liens entre le coronavirus et la fertilité. Infection ou vaccins anti-covid peuvent-ils diminuer les chances d'avoir un enfant ?

Dr Anne Sikorav
Dr Anne Sikorav
Rédigé le
Image d'illustration.
Image d'illustration.  —  Crédits Photo : © Shutterstock / oasisamuel

C'est la question que beaucoup de couples se posent. Des chercheurs de l'université de Boston ont justement suivi pendant un an 2126 couples ayant un désir d'enfants. Leur étude publiée le 20 janvier 2022 dans la revue scientifique American Journal of Epidemiology révèle que les vaccins anti-covid n’altèrent pas les chances de concevoir un enfant. Mais une infection par le coronavirus peut temporairement réduire la fertilité masculine.

Pas de lien entre vaccins et infertilité

La vaccination n’altère pas la fertilité de l’un ou l’autre des partenaires - Dr Amelia K Wesselink et co auteurs

Premier constat de l'étude : les chercheurs n'ont trouvé aucune différence de chances de conception entre les couples vaccinés et les couples non vaccinés. Pas de différence non plus selon le nombre de doses de vaccins reçues, le type de vaccin reçu (Pfizer, Moderna, ou Johnson & Johnson), ou la date de vaccination.    

La question se posait notamment car, chez certaines femmes, des troubles du cycle menstruel, des cycles irréguliers, peuvent survenir de manière transitoire après la vaccination. Pour autant, l'étude ne retrouve  pas de perturbation de la fertilité chez les femmes vaccinées contre le Covid.

"Ces résultats complètent les données fournies par les études chez les animaux, les études chez les patients en parcours d’infertilité, et les essais devaccins Covid -19, qui n’ont pas retrouvé d’association entre vaccins Covid-19 et baisse de la fertilité", soulignent les scientifiques.    

Baisse de la fertilité masculine après infection

Qu'en est-il maintenant de l'impact d'une infection ? De manière générale, les chercheurs n'ont pas trouvé de lien entre une infection au Covid et une différence de taux de conception. 

Mais pour les couples dont le partenaire masculin avait été testé positif dans les 60 jours précédents un cycle menstruel donné, les chances de concevoir au cours de ce cycle étaient réduites de 18 %. En revanche, si l’infection survenait avant ces 60 jours, il n’y avait pas de différence de taux de conception.    

Ce qui signifie que l’infection au Covid pourrait réduire temporairement la fertilité masculine. Mais par quels mécanismes ? Dans des études préalables, la fièvre lors de l’infection aiguë (qui altère le nombre et la mobilité de spermatozoïdes), ou encore une inflammation des testicules et des troubles de l’érection secondaires sont les pistes évoquées.    

Chez la femme, les répercussions de l’infection seraient moindres. En effet, certaines malades du Covid-19 ont des cycles irréguliers suite à l’infection de manière temporaire, sans conséquence sur la fertilité.

Infertilité : les couples doivent être alertés sur les risques  —  Le Magazine de la Santé - France 5

"Certaines personnes en âge de procréer ne sont toujours pas vaccinées contre le Covid-19 en raison de préoccupations concernant les effets indésirables potentiels sur la fertilité", soulignent les chercheurs. Au total, les données sur la vaccination sont rassurantes. Cela peut donc guider de manière éclairée les personnes "désireuses de concevoir maintenant ou dans le futur" , concluent ils.     

A lire aussi Non, les vaccins contre le COVID-19 ne rendent pas infertile

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !