Comment la dyslexie a-t-elle été découverte ?

Quand le trouble de la dyslexie a-t-il été décrit précisément ? Comment les chercheurs sont-ils parvenus à l’identifier ? Minute Docteur vous éclaire.

Setti Dali
Rédigé le
Minute docteur : qui a découvert la dyslexie ?
Minute docteur : qui a découvert la dyslexie ?  —  Le Mag de la Santé - France 5

Le point commun entre Léonard de Vinci, Einstein, Hemingway, ou Steve Jobs ? Leur génie bien sûr, mais peut-être aussi leur dyslexie

À la fin du 19e siècle, une poignée de scientifiques s’intéresse à ce trouble. Un ophtalmologiste allemand, Rudolf Berlin, reçoit un patient qui ne peut plus lire après une lésion cérébrale.

Un trouble répandu

Au fil des consultations et des discussions avec des confrères, il comprend que c’est un trouble plutôt répandu. En 1887, le docteur Berlin décide de lui donner un nom : la dyslexie, inspiré du grec ancien, "dys" pour la difficulté et "lexie" pour le mot.

Les chercheurs avancent à tâtons pour comprendre pourquoi certains ne parviennent pas à lire. Est-ce un problème d’intelligence ? En 1896, Pringle Morgan, observe les difficultés d’un garçon de 14 ans. L’adolescent est intelligent mais il n’arrive pas à lire. Il reconnaît pourtant toutes les lettres de l’alphabet.

À lire aussi : Dyscalculie : un trouble d'apprentissage d'origine neurologique

La dyslexie reconnue comme un handicap

Morgan parle de "cécité congénitale des mots". Pendant une vingtaine d’années, un autre confrère, James Hinshelwood va étudier minutieusement la dyslexie. Pour lui, l'intelligence est définitivement hors de cause.

Ce qui provoque la dyslexie est un trouble de la vision. Il faudra encore 20 ans pour que les soupçons se tournent vers un trouble cérébral. 

En 1991, l’Organisation Mondiale de la Santé reconnaît enfin la dyslexie comme un handicap. Aujourd’hui, les recherches se poursuivent encore pour percer tous ses mystères.

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !