1. / Bien-être - Psycho
  2. / Sport et santé

Du paddle pour oublier la maladie

Le centre hospitalier de Quimper s'est associé à l'école de voile des Glénans pour proposer des séances de paddle aux personnes atteintes de maladies chroniques.

Rédigé le

Prendre le large avec la maladie

Depuis le 1er mars 2017, les médecins traitants peuvent prescrire des séances de sport sur ordonnance. Dans ce cadre, le centre hospitalier de Cornouaille à Quimper s'est associé à l'école de voile les Glénans pour proposer des sessions de paddle aux patients souffrant de différentes maladies chroniques.

Ces séances de paddle sont encadrées par un éducateur physique ainsi que par une équipe hospitalière. Régulièrement, les patients doivent faire évaluer leurs capacités physiques. Ce suivi médical est indispensable pour ces personnes malades chroniques.

L'activité sportive, un nouvel outil thérapeutique

Équilibre, respiration ou encore musculation du dos... Pour ces sportifs débutants, les bénéfices du paddle sont multiples. Et pour les médecins, c'est une nouvelle manière de prendre en charge les malades : "C'est un nouveau traitement qu'on connaît peu puisqu'on a l'habitude de prescrire des antibiotiques, des médicaments contre la douleur... Mais la prescription de l'activite physique n'est pas quelque chose que nous, médecins, avons appris pendant nos études. Il faut donc que l'on commence à le prescrire et qu'on développe des programmes pour pouvoir les proposer aux patients et voir les répercussions sur leur état de santé", explique le Dr Laure Jacolot, médecin du sport.

Estime de soi, socialisation, performance physique... Pour garder ces bénéfices, les patients doivent continuer le paddle après ce stage de sport santé. Et ils l'ont bien compris, car certains patients se sont d'ores et déjà inscrits dans un club nautique.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus