Assurance Maladie : comment ne pas tomber dans le piège des arnaques

Suite à de nouvelles démarches frauduleuses, l’Assurance Maladie met les assurés en garde. On vous explique comment reconnaître ces arnaques et comment s'en protéger.

Muriel Kaiser
Muriel Kaiser
Rédigé le
Les fraudes sont de plus en plus nombreuses
Les fraudes sont de plus en plus nombreuses  —  sylv1rob1 / Shutterstock

SMS, mails, appels de l'Assurance maladie... depuis plusieurs semaines, les démarches frauduleuses se multiplient. Mais comment savoir s'il est réellement question de l'organisme officiel ou s'il s'agit d'une arnaque ? Sur son site, l'Assurance Maladie veut vous aider à y voir plus clair.

Elle rappelle d'abord qu’il ne faut en aucun cas répondre aux demandes faites par ces messages. "Ces communications par SMS, appels téléphoniques ou courriels usurpent le nom et le logo de l’Assurance Maladie afin de récupérer des données personnelles ou de faire appeler des numéros surtaxés", explique-t-elle.

Comment repérer les fraudes par appel ?

Au téléphone, soyez vigilants. Si vous remarquez quelques secondes d’attente entre le moment où vous décrochez et celui où votre interlocuteur parle, c'est le premier indice d’une mise en relation avec une plateforme d’appels frauduleux.

Pour gagner la confiance de l'assuré, le fraudeur dit travailler pour "Ameli", "l’Assurance Maladie", pour le "service digitalisation de FranceConnect en lien avec la Sécurité sociale" ou encore "le compte personnel de formation (CPF)". Il indique vouloir vérifier votre compte Ameli, FranceConnect ou CPF et pour cela, avoir besoin de vos informations pour vous envoyer un courriel. C'est à ce moment-là qu'il demande le mail, le numéro de sécurité sociale, le mot de passe du compte Ameli, etc. Des informations qu'il ne faut en aucun cas communiquer par téléphone.

Car grâce à ces informations, le fraudeur peut se rendre sur votre compte Ameli, "récupérer les données qui l’intéressent, voire modifier des éléments personnels, comme l’adresse mail ou le mot de passe du compte. Le fraudeur peut aussi utiliser les identifiants du compte Ameli pour accéder à des sites comme celui du compte personnel formation grâce à l’authentification par FranceConnect", détaille l'Assurance Maladie.

À lire aussi : Les consultations chez le psychologue sont désormais remboursées par la Sécurité Sociale

Attention aux SMS et mails

Les démarches frauduleuses diffèrent en fonction des canaux utilisés. Par mail, l'assuré reçoit la proposition d'un service en ligne payant de mise à jour de la carte vitale. Pour rappel, cette mise à jour est "totalement gratuite et peut se faire dans la plupart des pharmacies", assure l'organisme.

Autre moyen utilisés par les fraudeurs : les SMS. Il s'agit alors le plus souvent d'un message signalant la livraison d’une nouvelle carte vitale ou d'un remboursement de l’Assurance Maladie qui serait en attente, avec un lien cliquable.

Comment se protéger ?

L'Assurance Maladie indique les bonnes pratiques à mettre en place pour se protéger de ces fraudes. Pour effectuer une démarche ou trouver une information, assurez-vous de visiter les sites officiels : ameli.fr, service-public.fr ou les sites du gouvernement dont l’adresse se termine par ".gouv.fr".

Avant d'ouvrir un courriel, vérifiez l'expéditeur. "Quand l’Assurance Maladie adresse un courriel dans la messagerie personnelle d’un assuré, l’expéditeur est « Votre Assurance Maladie ». Si l’Assurance Maladie adresse un message d’information ou une newsletter, les adresses mail visibles derrière le nom de l’émetteur sont assurance-maladie@info.ameli.fr ou ne-pas-repondre@app.assurance-maladie.fr", détaille le site. Attention car les fraudeurs peuvent utiliser des adresses de messagerie très proches avec seulement quelques lettres ou caractères différents.

L’Assurance Maladie, dans ses préconisations, rappelle aussi qu'elle ne demande jamais de validation de remboursement, ne se présente jamais comme un service client et ne demande jamais le mot de passe du compte Ameli.
"Si un agent de l’Assurance Maladie contacte un assuré, il saura toujours prouver son appartenance à l’Assurance Maladie en indiquant des informations précises, nombreuses et correctes sur le dossier de l’assuré", conclut l'organisme.

Carte Vitale, mode d'emploi  —  Le Mag de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !