Un chirurgien français opère avec son homologue japonais grâce à des Google Glass

Le Dr Philippe Collin, chirurgien du centre hospitalier privé Saint-Grégoire près de Rennes, a pu retransmettre en direct vers le Japon, une chirurgie de l'épaule grâce à des Google Glass. Ce chirurgien de l'épaule émérite et hors du commun a participé à cette première mondiale dans son bloc opératoire, permettant de relier deux continents entre eux.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Une retransmission de l'opération en direct

Le Dr Philippe Collin, chirurgien français émérite spécialisé dans la chirurgie de l'épaule, a testé lors d'une opération de l'épaule, des lunettes intelligentes Google Glass lui permettant de filmer la chirurgie et de la diffuser en direct à l'autre bout de la planète.

De l'autre côté de l'écran, le professeur Goto, son confrère japonais lui aussi spécialiste de l'épaule, a pu visionner l'opération en direct du Japon et interagir avec le Dr Collin. Une première mondiale dans l'utilisation de ces lunettes high-tech. Les Google Glass avaient pour le moment simplement permis de connecter deux états américains entre eux.

Pour la première fois, deux continents ont pu être reliés en direct grâce à ces lunettes intelligentes.

"Nous avions déjà tenté de filmer des opérations chirurgicales mais cela nécessitait la présence d'une équipe dans un bloc opératoire stérile (cameraman, régie), ce qui était très contraignant. Les Google Glass permettent de filmer sans autre intervenant. Elles ne sont absolument pas gênantes pendant l'opération.

"Je regarde de temps en temps l'écran relié à la monture des lunettes pour vérifier que je suis bien centré sur ce que je veux filmer, un peu comme si je vérifiais quelques secondes dans le rétroviseur d'une voiture", explique le Dr Collin.


Opération google glass Rennes Japon première... par OuestFranceFR

Prendre des photos et recevoir ses emails

Vous pensiez que Matrix n'était que fiction ? Détrompez-vous, le temps de la révolution technologique est arrivé. Le projet Google Glass issu du Google X Lab est l'élaboration d'une paire de lunettes sans verres, dotée d'une caméra intégrée, d'un micro, d'un pavé tactile, de mini-écrans, d'un récepteur audio et d'un accès à internet par wifi ou bluetooth.

"Les Google Glass m'ont été livrées sans option. Une start-up rennaise avec laquelle nous collaborons, a élaboré des options spécifiques des lunettes adaptées aux chirurgiens. Je peux par exemple voir mon interlocuteur à l'autre bout du monde par simple commande vocale, indispensable pour un chirurgien devant être stérile pour opérer.

"Cette même startup est en train d'élaborer un logiciel de reconnaissance 3D qui permettra bientôt de guider le chirurgien dans la pose d'une prothèse. Les Google Glass seront alors capables d'orienter le porteur des lunettes pour positionner la prothèse tel qu'il l'a simulé en amont sur ordinateur", poursuit le chirurgien.

Ces lunettes intelligentes ont deux fonctions principales : prendre des photos ou des vidéos grâce à une caméra intégrée à la monture et recevoir des informations visuelles (par exemple lire ses emails ou consulter ses réseaux sociaux). Une connexion wifi a suffi pour envoyer les informations visuelles au Japon et permettre au professeur Goto de suivre l'opération du Dr Collin en direct à plus de 10.000 km.

Encore en phase de prototypes, seuls quelques exemplaires sont en cours d'expérimentation dans le monde.

"Ce projet est une vraie révolution. En filmant une chirurgie avec une très bonne résolution, il sera possible de former des chirurgiens soit en direct en leur retransmettant par wifi l'opération, soit à distance en enregistrant la séquence filmée.

"Il s'agit d'un gain de temps considérable et aussi économique (moins de déplacement, moins d'utilisation de matériels). Les Japonais demandent à être formés pour poser les prothèses totales inversées (dont ils viennent d'avoir l'homologation) que nous utilisons en France depuis quinze ans.

"La France a pris de l'avance dans ce domaine et nous sommes une dizaine de chirurgiens français à pouvoir les former. L'utilisation de Google glass permettra de les former sans qu'ils aient besoin de se déplacer. D'ici quelques années, je pense que ces lunettes deviendront un outil commun des chirurgiens", conclut-il.

Un parcours hors du commun

Le Dr Philippe Collin n'a pas tout de suite choisi la médecine. Diplômé d'un baccalauréat littéraire, il s'est ensuite orienté vers des études d'infirmier. Au tempérament très ambitieux, le contact avec les patients en tant qu'infirmier lui a donné envie d'aller plus loin et de suivre des études de médecine, qu'il a réussies avec brio en obtenant son concours de l'internat à Bobigny en 1994.

Sa formation au CHU de Rennes lors de ses années d'internat, a fait de lui un chirurgien français de renom dans le domaine de la chirurgie de l'épaule. Ses travaux de recherche traitant de la coiffe des rotateurs ont été récompensés lors d'un congrès mondial au Japon.

Source : Le chirurgien opère avec des Google Glass. Ouest France