Un acarien baptisé Jennifer Lopez

Un acarien baptisé Jennifer Lopez

Des chercheurs fans de la chanteuse pop n'ont pas hésité à baptiser en son honneur une nouvelle espèce d'acarien découverte près de Porto Rico.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Voilà une nouvelle étape franchie dans la carrière de Jennifer Lopez, chanteuse originaire du Bronx mais ayant des origines portoricaines. En effet, elle bénéficie depuis le 16 juillet 2014 d'une distinction que les autres chanteuses pop, de Madonna à Britney Spears, ne peuvent se vanter d'avoir obtenue : le fait de donner son nom à une nouvelle espèce d'acarien. Elle rejoint ainsi le cercle très fermé des stars ayant donné leur nom à des insectes et autres arthropodes : Mick Jagger pour un trilobite, Bono pour une araignée ou encore Bob Marley pour un parasite marin.

Un hommage né dans l'esprit de plusieurs chercheurs travaillant pour l'université du Monténégro, se déclarant être de fervents admirateurs des tubes de la chanteuse, et tout particulièrement de Ain't it funny, I Luh Ya Papi et All I have. Selon leurs propres dires, "ses chansons et ses clips nous ont mis de très bonne humeur pendant que nous écrivions notre rapport".

L'espèce d'hyrachnidé en question, un acarien aquatique, a été baptisée plus précisément Litarachna lopezae. Elle a été découverte à 70 mètres de profondeur sur un récif de corail dans le passage de Mona, un dangereux cours d'eau séparant Porto Rico de la République dominicaine. Il s'agit selon l'étude des chercheurs de la plus grande profondeur dans laquelle ce genre d'acarien a été découvert.

En savoir plus :

50.000 espèces d'acariens

Il existe aujourd'hui dans le monde environ 50.000 espèces d'acariens, mais selon les experts il y en aurait en réalité plus d'un million. L'espèce découverte par les chercheurs de l'université de Monténégro n'est donc qu'une espèce parmi une immensité d'autres. Il existe par ailleurs une multitude d'ordres, de sous-ordres et autres familles pour classifier ces araignées microscopiques.

Une multitude qui n'est pas des plus plaisantes pour tous, car plus d'un Français sur 10 est allergique aux acariens, et de façon plus précise, à leurs déjections.