Un bébé de 5 mois qui a participé à cette étude, avec sa mère. (© Sofie Gelskov/PhotothèqueCNRS)
Un bébé de 5 mois qui a participé à cette étude, avec sa mère. (© Sofie Gelskov/PhotothèqueCNRS)

La conscience du nourrisson

Un bébé incapable d'exprimer sa pensée est-il conscient du monde qui l'entoure ? Ses réactions à un stimulus extérieur ne sont-ils que des réflexes ? Selon des travaux d'une équipe mixte du CNRS, de l'Inserm et du CEA, publiés dans la revue Science le 19 avril 2013, une forme d'activité cérébrale associée chez l'adulte à l'état de conscience peut être enregistrée, dès 5 mois, chez les nourrissons.

Florian Gouthière
Rédigé le

De tous les stimuli qui nous assaillent en permanence, seule une petite partie est consciemment et activement perçue par notre cerveau. Des travaux réalisés en 2009 par une équipe de l'Inserm ont permis de différencier les activités cérébrales associées soit à la perception fugace, soit à la perception "consciente" d'un mot.

Selon les résultats de leur étude, le traitement non conscient d'une information entraîne la brève activation de quelques régions du cerveau (lobes pariétal et occipital). Dans ce cas, l'intensité de la réaction cérébrale est directement proportionnelle au temps d'exposition au stimulus : tout est "réflexe". En revanche, lorsque des mots présentés au regard sont consciemment perçus - c'est à dire reconnus comme tels par les observateurs - de nouvelles zones du cerveau (notamment le cortex préfrontal) s'activent peu à peu et entrent en relation. La durée d'exposition minimale pour voir survenir cet état d'activité cérébral a été estimée à 300 millisecondes.

La mesure d'une activité cérébrale typique de l'état de conscience constitue un enjeu important pour la prise en charge des personnes en réanimation ou sortant du coma - notamment pour tout ce qui concerne le traitement de la douleur.

Une équipe du CNRS, dirigée par le jeune chercheur Sid Koulder, a cherché à savoir si cette activité cérébrale typique de l'état de conscience chez l'adulte pouvait être observée chez des bébés de 15, 12, et même 5 mois.

Des images représentant des visages ont été soumis, avec plus ou moins de rapidité, au regard de quatre-vingt bébés, tandis que les réponses électriques de leur cerveau étaient enregistrées par électro-encéphalographie (EEG).

Pour tous les groupes d'âge, les chercheurs ont observé une réponse identique à celle des adultes : deux phases distinctes, l'une parfaitement linéaire, l'autre déclenchant l'activité coordonnée de nombreuses zones cérébrales. Une différence de taille, néanmoins : si la seconde phase s'établit après 300 millisecondes chez l'adulte, une seconde entière est nécessaire pour la voir s'initier chez les sujets les plus jeunes !

"Ces résultats révèlent que les mécanismes cérébraux qui sous-tendent la conscience perceptive sont déjà présents très tôt chez les nourrissons", notent les chercheurs, qui ont publié leurs recherches le 19 avril 2013 dans la revue Science. "Mais [ces mécanismes] sont relativement lents et subissent une accélération progressive au cours du développement."

Source : A Neural Marker of Perceptual Consciousness in Infants. Sid Kouider et al. Science. 19 April 2013. doi: 10.1126/science.1232509

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :