Il retrouve le sens du toucher grâce à une nouvelle prothèse

Un amputé a retrouvé le sens du toucher grâce à une prothèse bionique reliée aux nerfs de son bras alors que les greffes existantes permettent seulement l'action de préhension et non pas la sensation. Cette prothèse, encore en phase expérimentale, est une première dans le domaine biomédical.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Une prothèse pour retrouver le sens du toucher

Une équipe de chercheurs suisses, allemands et italiens a testé une nouvelle prothèse révolutionnaire chez un patient danois de 36 ans amputé du bras gauche. Outre sa fonction de préhension (permettant de saisir des objets avec la main), cette prothèse est dotée d'un mécanisme permettant de retrouver la sensation du toucher en la reliant aux nerfs du bras du patient. Une première biomédicale, pensée par l'équipe de Silvestro Micera de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse, qui a conçu ce bras artificiel pour palier le manque de sensibilité des anciennes prothèses.

Des électrodes greffées sur les nerfs périphériques du bras

Le patient amputé volontaire a subi une intervention chirurgicale en janvier 2014 à l'hôpital Gemelli à Romme (Italie). Des chirurgiens et des neurologues lui ont implanté quatre électrodes reliées aux nerfs périphériques de son bras gauche. Après avoir testé pendant trois semaines le branchement de la prothèse aux électrodes, la main artificielle a pu enfin être expérimentée.

"J'ai pu ressentir des sensations que je n'avais plus ressenties depuis neuf ans", explique le patient à l'AFP. Il qualifie même la réponse sensorielle de la prothèse "de vraiment incroyable".


Une main artificielle redonne à un amputé le... par lemondefr

Mimer la physiologie du toucher

Cette prothèse est munie de capteurs réagissant à la tension des tendons artificiels, en transformant les informations du toucher (quand le patient manipule les objets) en informations électriques. Ces signaux convertis en équivalents d'impulsions nerveuses sont transmis aux quatre électrodes greffées sur les nerfs du patient. Les chercheurs ont donc essayés de mimer la physiologie du sens du toucher.

"C'est la première fois que nous parvenons à rétablir une perception sensorielle en temps réel avec une prothèse", souligne Silvestro Micera à l'AFP.

Il faudra attendre au moins cinq ans avant que cette prothèse bionique soit commercialisée. Des essais cliniques sont en cours dans le but d'obtenir une autorisation de mise sur le marché.

Des informations sensorielles de la peau jusqu'au cerveau

Le sens du toucher est possible grâce à l'innervation extrêmement riche de la peau et de ses multiples récepteurs sensoriels. Ils transforment les différents stimuli (pression, température, température, douleur, vibration) en phénomène électrique qui part le long des fibres nerveuses vers le système nerveux central.

Les informations sensorielles véhiculées par les fibres nerveuses rejoignent la moelle épinière, traversent plusieurs structures cérébrales pour atteindre le cortex cérébral dans l'aire pariétale. C'est à cet instant que notre cerveau prend conscience de la sensation provoquée par le stimulus.

Une fois le message reçu par le cerveau, il répond à son tour à ce stimulus sensitif en envoyant via d'autres fibres nerveuses, des informations aux cellules cutanées.

Source : Le toucher et la peau. Allôprof.