En attente de greffe : les enfants prioritaires face aux adultes ?

En attente de greffe : les enfants prioritaires face aux adultes ?

Aux Etats-Unis, Sarah Murnaghan, 10 ans, atteinte de mucoviscidose et en attente de greffe de poumons, a été transférée sur la liste d'attente des adultes (ouverte normalement aux plus de 12 ans). Une procédure exceptionnelle obtenue après une mobilisation de parlementaires. En France, cette procédure ne pourrait avoir lieu car les listes des patients en attente de greffe sont gérées différemment.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Sarah Murnaghan - qui aura 11 ans en août prochain -  est une fillette américaine gravement atteinte par la mucoviscidose, une maladie génétique qui affecte les voies respiratoires. Seule une greffe de poumons peut la sauver.

Aux Etats-Unis, les enfants de moins de 12 ans sont inscrits sur une liste distincte de celle des plus de 12 ans. Mais les dons de poumons d'enfants sont plus rares que ceux d'adultes. Aussi, plusieurs parlementaires se sont émus de la situation : Sarah n'aurait plus que quelques semaines à vivre. Ils ont demandé à la secrétaire à la Santé, Kathleen Sebelius, d'autoriser Sarah à s'inscrire sur la liste des plus de 12 ans, ce qui accroîtrait ses chances de recevoir une greffe. Mais Kathleen Sebelius a refusé de suspendre la règle établie par le comité médical gérant les greffes aux Etats-Unis, pour des raisons d'équité et médicales. Elle a expliqué que "les règles existent et sont réévaluées régulièrement car le pire serait, à mon avis, qu'un individu soit capable de choisir qui vit et qui meurt".

Or ce mercredi, un juge américain a ordonné que Sarah Murnaghan soit transférée sur la liste d'attente des adultes pour une greffe de poumons, a annoncé le sénateur républicain Pat Toomey, qui représente la Pennsylvanie (Est), où est hospitalisée Sarah.

"Nous avons enfin une bonne nouvelle pour Sarah et sa famille", a déclaré Pat Toomey, "désormais Sarah a une chance d'être greffée des poumons, et je continuerai à me battre pour qu'elle et d'autres puissent l'être".

Les critères de répartition et d'attribution des greffons

En France, un tel événement ne peut pas se produire. Il n'y a pas de liste distincte adultes/enfants. Selon l'Agence de biomédecine, l'âge entre en compte dans l'attribution d'un organe parmi une multitude d'autres critères parmi lesquels :

- Des critères médicaux (comme l'état de santé du patient)

- Des critères biologiques (groupe sanguin, taille de l'organe)

- Des critères géographiques (localisation du patient et de l'organe)

Ces critères combinés sont calculés par un logiciel-algorithme qui établit un "score d'attribution" désignant le patient-bénéficiaire. La loi française exige d'attribuer au meilleur receveur l'organe disponible.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :