Image : Détail de la couverture du rapport de l'UNICEF - Vidéo : entretien avec Bénédicte Jeannerod, porte-parole de UNICEF France
Image : Détail de la couverture du rapport de l'UNICEF - Vidéo : entretien avec Bénédicte Jeannerod, porte-parole de UNICEF France

De plus en plus d'enfants pauvres dans les pays riches

Depuis 2008, le nombre d'enfants vivant sous le seuil de pauvreté a augmenté de 3,5% dans les pays économiquement les plus développés de la planète, selon un rapport publié par l'UNICEF ce 28 octobre 2014.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Evolution, entre 2008 et 2012, du nombre d'enfants vivant dans des ménages dont le revenu est inférieur au seuil de pauvreté (cliquer sur le tableau pour l'aggrandir)
Evolution, entre 2008 et 2012, du nombre d'enfants vivant dans des ménages dont le revenu est inférieur au seuil de pauvreté (cliquer sur le tableau pour l'aggrandir)

Depuis le début de la dernière crise financière, l'UNICEF évalue l'évolution du nombre d'enfants vivant dans des ménages dont le revenu est inférieur au seuil de pauvreté.

Depuis 2008, dans les 41 pays suivis - membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ou membres de l'Union européenne - "le nombre d'enfants ayant sombré dans la pauvreté […] dépasse de 2,6 millions le nombre d'enfants qui en sont sortis (6,6 millions, contre 4 millions)", selon l'UNICEF.

Si dans 18 des 41 pays étudiés, la pauvreté infantile a diminué, parfois nettement, dans les 23 restants (pour bon nombre, "des pays très peuplés") "la pauvreté des enfants a augmenté". Désormais, plus de 76 millions d'enfants vivraient donc dans la pauvreté dans ces pays pourtant prospères.

En France, la crise a créé 440.000 nouveaux enfants pauvres

En 19e position du classement de l'évolution de la pauvreté des enfants (position à partir de laquelle on trouve les pays où cette pauvreté a augmenté), on trouve Israël (+0,55 points).

La France se situe en 30e position, avec une augmentation du taux de pauvreté des enfants de trois points (de 15,6 % à 18,6 %) entre 2008 et de 2012, "ce qui correspond à une augmentation nette d'environ 440.000 enfants pauvres".

Les cinq pays les plus mal classés dans le tableau sont l'Irlande (10,60 points d'augmentation), la Croatie (11,80), la Lettonie (14,60), la Grèce (17,50) et l'Islande (20,40).

"Deux tiers des pays européens étudiés ont connu une aggravation du dénuement matériel sévère" après 2008, détaille les auteurs du rapport. " Dans les pays les plus touchés, la proportion d'enfants gravement défavorisés a quasiment doublé en quatre ans."

"Le nombre de familles indiquant que leur situation est "très difficile" a augmenté dans la plupart des pays", poursuivent les chercheurs. "Depuis 2008, le pourcentage de ménages avec enfants n'ayant pas les moyens d'acheter de la viande, du poulet ou du poisson tous les deux jours a plus que doublé en Estonie, en Grèce et en Italie."

L'incapacité à faire face aux dépenses imprévues a augmenté de près de 60% en moyenne au sein des ménages avec enfants dans les 12 pays les plus touchés.

Les 15-24 ans également touchés

"Le pourcentage de jeunes ne travaillant pas et ne suivant ni études ni formation (NEET) a considérablement augmenté dans de nombreux pays", alerte l'UNICEF. "Dans l'Union Européenne, 7,5 millions de jeunes […] ne travaillaient pas et ne suivaient ni études ni formation en 2013, soit près d'un million de plus qu'en 2008." En France, cette situation apparaît concerner 11,2% des 15-24 ans.

L'UNICEF observe qu'en France, parallèlement à cette dégradation de la situation concernant les jeunes et les enfants, "la pauvreté chez les personnes âgées a diminué de 2,9 points". Pour Michèle Barzach, présidente de l'UNICEF France, "des millions d'enfants supplémentaires auraient peut-être pu être aidés si certaines politiques de protection existantes avaient été plus solides et si elles avaient été renforcées pendant la crise économique".

-----

Source : Les enfants de la récession : impact de la crise économique sur le bien-être des enfants dans
les pays riches, Bilan Innocenti 12 (2014) Centre de recherche
de l'UNICEF, Florence.