De l'albumine humaine issue du riz

De l'albumine humaine issue du riz

Une équipe de chercheurs chinois a réussi à fabrique de l'albumine humaine à partir d'un riz transgénique. Ce procédé pourrait aider à pallier la pénurie de cette protéine.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

L'albumine représente plus de la moitié des protéines contenues dans le plasma. Produite par le foie, elle intervient dans le transport de nombreuses molécules comme des hormones, d'autres protéines ou des acides gras. L'albumine aide aussi à maintenir le sang dans les vaisseaux.

Estimé à 500 tonnes par an, le besoin mondial dans la médecine est trop important pour être satisfait par le don de sang, pourtant la principale source d'albumine humaine. Les techniques de production d'albumine de synthèse précédemment expérimentées se sont heurtées à des problèmes de rentabilité, sans compter les risques de contamination par des germes pathogènes transmissibles à l'homme lorsque la protéine est produite à partir d'animaux. En Chine, dans la province du Henan, une campagne massive et illégale de collecte de sang contre rémunération a eu pour conséquence l'infection de nombreuses personnes par le virus du sida.

C'est pour pallier à cette pénurie qu'une équipe de chercheurs chinois à développé un riz transgénique capable de produire une albumine proche de l'albumine humaine et dont les résultats ont été publiés dans le PNAS.

Les chercheurs sont parvenus à extraire une albumine à partir d'un riz génétiquement modifié. Après analyse, la protéine s'est avérée très proche de l'albumine humaine dans sa structure et ses propriétés. Ils ont ensuite procédé à des essais de traitement en l'injectant à des souris atteintes de cirrhose du foie avec succès.

Selon les auteurs de l'étude, 2,75 grammes d'albumine sont produits pour un kilogramme de riz, ce qui est bien au-delà du seuil de rentabilité pour les plantes fixé à 0,1g/kg. Ils estiment également que la productivité pourrait être encore améliorée après quelques générations. D'après nos calculs, et en ne considérant qu'une seule récolte par an, il faudrait quand même 467 km² de rizières avec cette première génération pour subvenir à la demande mondiale d'albumine humaine, soit quasiment la superficie de la principauté d'Andorre.

D'autres études restent à mener pour évaluer les effets de cette albumine de riz sur les animaux et les hommes. De même, comme tout OGM, il reste à montrer que la plante n'a pas un impact négatif sur l'environnement.

Source : AFP

A voir aussi

Sur Allodocteurs.fr :