Chemin du bonheur, dans 200 m, tournez à gauche...

Chemin du bonheur, dans 200 m, tournez à gauche...

Et si notre GPS, qui nous guide sans faillir, nous empêchait d'avoir accès au plaisir d'une rencontre imprévue ou à la joie de découvrir un lieu inconnu ? En supprimant l'incertitude, il nous aide à éliminer les situations délicates, mais il est possible que de grandes joies se cachent là où le GPS ne nous emmène pas !

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Dans plusieurs études, des scientifiques ont montré que lorsque l'on est confronté à une mauvaise nouvelle, une situation désagréable ou un événement très grave de façon inattendue, la réponse émotionnelle est plus forte que lorsque nous nous y sommes préparés. En fait, savoir comment vont se dérouler les événements permet de se préparer à la situation et de mieux la gérer.

Dans la plupart de ces recherches, reprises par Catherine de Lange dans un article de la revue The New Scientist, "Let's get lost: Apps that help you wander to happiness" (30 août 2012), les auteurs ont pris en compte l'incertitude dans des situations négatives, cependant il semblerait que les mêmes effets soient observables lorsqu'il s'agit d'une bonne nouvelle : la joie serait alors plus intense.

Dans l'imprévu, le bonheur ?

Le chercheur Timothy Wilson, psychologue à l'Université de Virginie (États-Unis), a mené plusieurs expériences à ce sujet. Dans l'une d'entre elles, les participants, partagés en deux groupes, avaient été informés qu'ils participaient à un concours leur permettant de gagner le lot de leur choix. Les sujets du premier groupe ont reçu leur prix favori dès l'annonce des résultats, ceux du second groupe ont été informés qu'ils gagneraient un de leurs deux lots préférés, mais avec un décalage de quelques semaines.

Les conclusions ont montré que les cobayes du second groupe ont passé plus de temps à parler de leur cadeau et en ont retiré un plus grand bonheur que les participants du premier groupe. De plus, la bonne humeur associée à cette bonne nouvelle a duré plus longtemps que chez les autres personnes.

Ces résultats impliquent que des événements imprévus, auxquels il est difficile de donner un sens, mobilisent notre attention durant plus longtemps. Lorsque la situation est heureuse, nous sommes donc heureux plus longtemps. Inversement lorsque les événements sont déplaisants.

Le paradoxe du plaisir

Alors doit-on choisir l'inconnu ou non ? C'est ce que les psychologues appellent le paradoxe du plaisir. En essayant de comprendre les choses pour éviter des mauvaises surprises, nous nous privons d'une partie du bonheur lié à l'imprévu.

Un GPS est l'exemple parfait illustrant ce paradoxe. Il est impossible de se perdre (quoique...), les surprises et les contacts humains sont limités. Mais il est également impossible de trouver un bel endroit par hasard ou de sympathiser avec une personne qui nous aura indiqué le chemin.

Éteindre son GPS serait donc la voie du bonheur ? En tous cas, se déconnecter parfois des outils virtuels pourrait bien y contribuer. Comble de la dépendance, que les accros aux nouvelles technologies aspirant au bien-être se rassurent, il existe désormais plusieurs applications qui fonctionnent sur le même principe, mais qui permettent de se perdre, et qui forcent les utilisateurs à se rendre dans des lieux qu'ils ne connaissent pas…

En savoir plus