Ch@t : Des toxiques dans nos assiettes ?

Ch@t : Des toxiques dans nos assiettes ?

Jeudi 9 décembre 2010, de 15h à 16h : Avec les réponses du Dr Jean-François Narbonne, professeur de toxicologie et chercheur au CNRS et à l'université Bordeaux 1, du Dr Pierre Souvet, président de l'Association Santé-Environnement France et du Dr Eric Ménat, médecin généraliste, spécialisé en nutrition et cancérologie.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Dr Jean-François Narbonne, toxicologue

  • Y a-t-il des risques avec les produits biologiques ? Par exemple avec les mycotoxines ?

Les données partielles laissent penser qu'il y a plus de mycotoxines dans les produits de l'agriculture conventionnelle. Cependant, ils sont tous soumis à la même réglementation, ils doivent être conformes et donc ne pas faire courir de risques pour les consommateurs.

  •  La France est le premier consommateur européen de pesticides avec 76 000 tonnes déversées chaque année sur nos terres. 52 % de nos légumes et fruits contiennent des résidus. Alors, faut-il vraiment privilégier la consommation locale ?

Aujourd'hui, la consommation des fruits et légumes en France concerne essentiellement des produits importés. Dans ces pays, les usages ne sont pas aussi contrôlés que les produits français. Il est donc recommandé de consommer des produits locaux, ce qui évite les traitements pour le transport et la conservation.

  •  Pouvez-vous citer des exemples de poissons de début de chaîne que vous recommanderiez et d’autres en fin de chaîne déconseillés ?

L'ANSES publie régulièrement des rapports sur ce sujet et classe les poissons en fonction des recommandations sanitaires. Par exemple, le thon et les sardines fraîches ne sont pas recommandées comme poisson gras alors que le saumon et la sardine en boîte sont recommandés.

  •  Les poêles en téflon ou en aluminium pour la cuisson, sont aussi dangereuses que les aliments contenants des toxiques ?

Le problème est l'usage. Il faut des poêles de prix avec diffuseur de température. Il faut bannir les poêles low cost. Il faut aussi faire attention aux températures de cuisson en particulier avec les plaques à induction. La température max d'une poêle est de 250°. Au-delà, le revêtement peut être altéré et provoquer un transfert dans les aliments.

  •  L’eau minérale est-elle trop chargée en minéraux et faut-il lui préférer l’eau de source ?

Il faut faire la différence entre les eaux minérales à effets thérapeutiques à ne consommer que sur de courtes périodes et de l'eau de source pour tous les jours.

  •  Les poissons d’eau douce présentent-ils les mêmes risques que ceux de la mer ? Plus particulièrement la truite d’élevage située en bordure de Loire. Cela présente-t-il un risque particulier identifié ?

Les truites sont les moins contaminées, en particulier en PCBs puisque elles sont consommées jeunes comparativement au saumon. De plus, les aliments pour poisson sont soumis à des valeurs limites comme pour les élevages d'animaux terrestres.

  •  Le poisson d’élevage deviendrait meilleur à la consommation que du poisson de bout de chaîne. Est-ce que cela veut dire que je peux me remettre à acheter du poisson d’élevage surtout que maintenant on en trouve avec une étiquette "nourris sans OGM (organisme génétiquement modifié)" ?

Bon choix, les poissons d'élevage sous label sont les meilleurs.

  •  Le foie gras n’est-il pas fait à partir d’un foie malade puisque l’on gave les animaux ?

Le foie gras n'est pas malade mais vient de foie d'animaux migrateurs qui stockent les graisses dans leur foie pour préparer leur migration. Ils ont donc un équilibre particulier avec une inversion du rapport insuline sur glucagon au moment de la décroissance de la photopériode précédent la migration. Ceci dit les élevages industriels peuvent maltraiter leurs animaux comme dans les autres élevages de ce type. De plus, la diminution des prix entraîne des changements dans l'alimentation (semoulette) et dans certains pays l'utilisation de substances chimiques favorisant le stockage des graisses (substances interdites chez nous). Donc là aussi se référer aux critères qualité.

  •  Est-ce que les boîtes de conserves présentent un danger pour notre santé ?

Les conserves ne présentent pas de risques et peuvent apporter les légumes indispensables dans la ration quotidienne. Ceci dit, on peut aussi diminuer son exposition aux migrants venant du revêtement en prenant des boîtes en verre ou des produits surgelés.

  •  A la campagne, nous élevons nos lapins, mais certains vantent le mérite des granulés qui contiennent des additifs médicamenteux. Qu’en pensez-vous ? Pourrait-on les retrouver dans la viande et en subir les conséquences ?

Le lapin est un animal très fragile d'où les additifs.

  •  A propos du thon, vaut-il mieux éviter également le thon en boîte ?

Le thon en boîte n'est pas classé par l'AFSSA dans le même cluster que le thon frais, il serait moins à risques, toujours dans la limite des 200g par semaine.

 

Dr Pierre Souvet, président de l'ASEF

  • Dans le cadre d’un processus d’homologation d’une molécule phytosanitaire, un tas d’études sont poussées. On parle donc de LMR, limite maximale de résidus tolérés d’une molécule dans les aliments. A partir de quel moment peut-on considérer que ces résidus ont un impact sur notre santé ?

Chaque molécule a sa LMR en particulier, la LMR n'évalue que le risque isolé pour cette seule molécule et le plus souvent à court terme. C'est donc la problématique, l'effet cocktail n'est pas suffisamment pris en compte et c'est bien là la grande problématique de tous ces produits phytosanitaires.

  •  Est-ce que la meilleure solution pour avoir une alimentation la plus saine possible reste le bio ?

Evidemment oui, seulement 3 % des contrôles du bio montrent la présence de résidus de pesticides ceci dit, ce n'est pas une garantie suffisante pour rester en bonne santé.

  •  Des études existent-elles sur la migration de certains composés incorporés dans le verre, le cristal ou les plastiques des bouteilles, et autre récipients à usage courant ?

Il y a en effet certains produits perturbateurs endocriniens comme le bisphénol A qui peuvent migrer du récipient (boîte de conserve, biberon en plastique…) vers le contenant. Pour le biberon cela se fait surtout au chauffage, la bonne nouvelle est que ces biberons au biphénol A seront bientôt interdits sur le marché. Mais la problématique des boîtes de conserve reste entière.

  •  Tout ça nous inquiète, on aimerait pouvoir changer les choses. Mais doit-on ne plus faire de vaccins à cause des métaux lourds, et ne manger que BIO alors que ces produits sont beaucoup trop chers pour la majorité de la population ? Que faire ?

Mieux connaître la problématique, c'est mieux la combattre. Pas d'affolement : au niveau personnel lire les étiquettes, essayez d'acheter les produits de saison locaux, du bio si possible. Sur le plan politique, avoir des objectifs de limitation de l'utilisation des pesticides, permettre aux agriculteurs d'avoir un revenu décent (problème de distribution) qui leur permettra de produire une agriculture de qualité. Et pousser pour interdire les produits chimiques superflus (colorants, additifs...).

  •  Que pensez-vous des transgéniques ?

Le problème des OGM (organismes génétiquement modifiés) est intimement lié aux problèmes des pesticides car ces plantes résistent soit à un pesticide, soit fabrique son propre pesticide soit fait les deux. Les études actuellement sur les animaux sont limitées à trois mois chez les rats et d'une durée notoirement insuffisante. Il est nécessaire de prolonger la durée d'étude des OGM sur les animaux, reste le problème de la biodiversité qui peut s'en trouver diminuée (disparition d'espèces végétales autochtones) et de la paupérisation des agriculteurs (exemple l'Inde) qui sont obligés de racheter les semences tous les ans.

  •  Les plaques à induction sont-elles dangereuses pour la santé ?

Elles génèrent d'importants rayonnements électro magnétiques, il ne faut donc pas rester tout à côté lors de leur fonctionnement.

  •  Dans l’émission, vous parliez de poissons de bout de chaîne qu’il ne fallait pas trop manger (thon, espadon, bar...). Quels sont alors les poissons en début de chaîne à consommer ?

Il est probable que les jeunes poissons d'élevage sont moins imprégnés en produits toxiques (à condition que leur alimentation soit contrôlée).

  •  J’ai eu un cancer du sein en 2009, depuis j’épluche toutes les compositions. J’aime le poisson, le saumon bio est-il sans pesticides ?

A priori, ce poisson sera tout à fait consommable. En ce qui concerne les actions nécessaires après un cancer, l'alimentation est une voie importante (rechercher les aliments les plus anti oxydants) mais doit être associée à d'autres actions (activités physique, vie sociale, arrêt du tabac, limiter l'exposition aux différents produits cancérigènes ou pro cancérigènes). Comme le cancer est d'origine multifactorielle on ne peut pas espérer le combattre ou le prévenir uniquement par une seule voie.

  •  Pourquoi nos autorités n’interdisent-elles pas ces additifs alimentaires qui, à long terme, provoquent des maladies et deviennent un coût pour le service de santé publique certainement plus important que la perte des rentrées financières ?

Les infections de longue durée ont couté 78 milliards d'euros en 2009. Les additifs ne sont probablement pas la problématique majeure mais résume "le délire" industriel (arôme synthétique, colorant...) qui ne paraissent vraiment pas nécessaire dans des aliments de qualité.

  •  Les acides gras trans sont fabriqués par l’industrie : sur les étiquettes on les mentionne sous le nom d’huiles végétales partiellement hydrogénées.

Une étude intéressante "Benoit USA 2010" montre que l'acide palmitique (l'huile de palme) modifie le comportement alimentaire de la souris et favoriserait l'insulino résistance et inhiberait les signaux de satiété.

  •  En résumé, il n’y a que les riches qui peuvent se permettent de manger sainement ?

En effet quel est le choix pour quelques revenus modestes d'accéder à une nourriture de qualité ? Il est en effet faible et ne fait que causer des inégalités sanitaires. Au moins essayez de retourner sur les marchés, de cuisiner et de manger de saison.

  •  Est-ce que certains médicaments sont toxiques ? Doit-on préférer l’homéopathie ?

Tous les médicaments peuvent avoir des effets secondaires. Leur recourt doit être adapté à la pathologie. On peut donc espérer d’être traité par homéopathie.

  •  Quelles sont les conséquences du rayonnement magnétique sur la santé ?

Vous pouvez aller sur le site de l'ASEF vous trouverez de nombreux éléments sur le sujet.

  •  La nature a fait disparaître les dinosaures il y a 65 millions d’années, bientôt ça sera notre tour...

Nous sommes dans une société de démesure il faut donc y mettre de la mesure et réfléchir avant d'agir.

  •  Vaut-il mieux acheter du bio importé ou acheter ceux produits en France ?

70 % des fruits et légumes bio sont importés, il faut donc développer la filière (2 % de la surface bio en 2007 en France contre 13 % en Autriche et 9 % en Italie).

  •  L’aluminium contenu dans certains vaccins n’est déjà plus utilisé dans beaucoup de pays. Pourquoi y en a-t-il toujours dans les vaccins français ?

L'aluminium est neurotoxique. Un autre problème que le vaccin est la clarification de l'eau aux sels d'aluminium (Paris ne les utilise pas). Voilà un procédé qui devrait être remplacé.

  •  Avez-vous un site où l’on puisse retrouver vos conseils ?

Oui, www.asef-asso.fr

 

Dr Eric Ménat, spécialiste nutrition et cancer

Malheureusement non. Tout dépend donc du choix que vous faites en faisant vos courses. Moins les aliments sont transformés, plus vous évitez les additifs. Et surtout, choisissez bien votre fournisseur, surtout concernant les viandes et poissons.

  • Ma fille a pris jusqu'à 7 ans plusieurs biberons plastiques par jour réchauffés au four à micro-ondes, dois-je m'inquiéter ? Ya t-il des analyses à faire ? Lesquelles ?

Comme on ne revient jamais en arrière, s'inquiéter ne sert à rien. Vous avez fait en fonction de vos connaissances à l'époque. Maintenant que vous prenez conscience de certains risques, vous saurez certainement bien choisir ses aliments. Il n'y a pas d'analyses à faire concernant le bisphénol A. Il existe des plantes qui peuvent aider à l'élimination des toxiques comme la chlorophylle magnésienne qui est un produit naturel. Vous pouvez vous renseigner auprès d'une homéopathe ou phytothérapeute mais je ne pense pas qu'il faille faire quelque chose de spécifique à part faire surveiller juste normalement votre fille et agir maintenant pour lui apporter une alimentation diversifiée et saine.

  • Comme je suis algérien et vis à Alger, j'ai 2 enfants, fille de 3 ans et un garçon de 8 mois, ma fille se plaint de temps en temps de douleurs à l'estomac peut-il s'agir de l'alimentation ?

Ce "chat" ne peut se substituer à une consultation médicale. Il peut s'agir d'intolérances alimentaires, du stress ou d'autres choses. Demandez l'avis de votre médecin et attention aux épices "piquantes" comme les piments ou le curry.

  • J'ai entendu dire que certaines épices de marques très connues étaient irradiées ? Quel est votre avis sur ce genre d'étape dans la fabrication de produits alimentaires ?

L'irradiation permet de stériliser. Si on doit stériliser c'est qu'on n'est pas sur de la provenance et de la qualité. L'irradiation est-elle dangereuse, la question reste posée et j'aimerais bien le savoir. Normalement, une bonne épice est par elle même antiseptique et ne devrait pas être irradiée mais tout dépend de l'origine. C'est le prix à payer à la mondialisation. Sinon, il faut trouver un fournisseur de confiance, ce qui n'est pas simple pour les épices.

  • Pourquoi en France autorise-t-on l'épandage des eaux et boues usées issues des stations d'épuration quand on sait qu'on ne peut tout éliminer dans ces stations (médicaments, produits d'entretien etc) ?

C'est une bonne question mais je n'ai pas la réponse et je suis comme vous plutôt énervé par cette situation.

  • Est-ce que les perturbateurs hormonaux présents dans la nourriture jouent un rôle sur l'acné ?

C'est possible mais la puberté a toujours donné de l'acné.

  • Comment s'y retrouver dans les E, E130, E500, E121, etc. ? Comment savoir lesquels sont mauvais pour la santé ?

Vous pouvez trouver des sites sur internet et en particulier sur Green Peace ou sur le site de l'ASEF qui vous donneront toutes ces infos.

  • Vous n'avez pas parlé du mercure, un poison que l'on retrouve dans certains poissons notamment et que l'on absorbe tous les jours par les plombages, un produit que l'on a en bouche et qui n'a pas l'AMM !

Le mercure est présent dans certains poissons dits "de bout de chaine" comme le thon ou l'espadon mais peu dans les petits poissons comme la sardine et le maquereau. Pour les plombages, j'ai déjà répondu à une autre personne que c'était, avec les vaccins, la principale cause des intox aux métaux lourds.

  • Ne doit-on plus boire d'eau en bouteille plastique, dont les fabricants ne veulent même pas donner la composition exacte, ce plastique est-il dangereux pour notre santé si on ne boit que de l'eau en bouteille plastique.

Nous n'avons pas la réponse finale. L'eau du robinet n'est pas sans risque. Les bouteilles en plastiques ne sont pas toutes mauvaises mais impossible de savoir lesquelles. La moins mauvaise solution resterait d'installer des filtres de qualité sur notre robinet mais ils coûtent plus de 1000 € !!!

  • Est-il vrai qu'il faut arrêter de boire dans des bouteilles en plastiques (eau, lait, soda etc.) ?

Il serait bon de les limiter mais l'eau du robinet n'est pas parfaite non plus. Pour le lait, pas de souci. Pour le soda, il est bien plus mauvais pour la santé que la bouteille qui le contient.

  • Existe t-il un rapport entre cancers, alimentation et groupes sanguins ?

Pas d'études sérieuses sur ce sujet.

  • L'eau du robinet bien que contrôlée sur un nombre limite de substances, contient en quantité plus réduite un nombre énorme de substances qui sont issues de nos rejets dans les rivières et les fleuves. Est-ce que certaines études se sont penchées sur la présence de ces produits ?

Oui, plusieurs études montrent que l'eau du robinet est problématique à cause des pesticides mais aussi des hormones. C'est pour cela qu'il est difficile de faire un choix entre eau en bouteille et eau du robinet. L'idéal serait peut-être d'installer un filtre sur le robinet mais il coûte plus de 1000 e.

  • Est-ce vrai qu'à plus de 95 degrés les aliments perdent toutes leur vitamines ?

Un certain nombre de vitamines sont tuées par la cuisson mais elles ne disparaissent pas toutes. Cela dit, la cuisson à la vapeur reste sans aucun doute la meilleure. Surtout qu'elle évite le développement de composés carbonés cancérigènes.

  • Il est vrai que le bio est cher mais pourquoi l’état n'aide pas ces agriculteurs afin que le bio devienne plus accessible ?

C'est une bonne question et plus nous serons nombreux à acheter du bio et à le plébisciter et plus les agriculteurs pourront développer cette filière.

  • Est-ce qu'il est dangereux de faire réchauffer la nourriture au micro-onde dans des boîtes en plastique ?

Le micro-ondes n'est pas réellement dangereux si vous ne restez pas devant le four pendant qu'il tourne. Il détruit moins certaines vitamines que les cuissons à haute température. Cela dit, si on peut l'utiliser pour réchauffer les aliments, il faut éviter de l'utiliser pour cuisiner.

  • J'ai vu l'inquiétude de la maman sur le biberon qu'elle prenait pour sa fille, moi ma fille a trois ans et 4 mois et elle le prend toujours !

Je pense que ce n'est pas le fait de prendre un biberon qui inquiétait cette maman mais que ce biberon soit en plastique. Il n'y a aucun problème pour qu'un enfant de 3 ou 4 ans continue à prendre un biberon un ou 2 fois par jour. Il faut malgré tout favoriser une alimentation qu'il marchera afin de bien développer ses dents et sa mâchoire.

Aujourd'hui en France, le biberon en plastique n'est pas dangereux car le bisphénol est interdit mais les biberons en verre sont bien plus intéressants et avec encore moins de risques.

  • Le bisphénol interdit dans les biberons : est-il préférable d'éviter au maximum l'utilisation des plastiques alimentaires : boites, films, .....associés à la chaleur lors de l'utilisation du micro-onde et ceci pour les adultes ?

Malheureusement, il y a trop de marques différentes et de modes d'utilisation différents pour répondre sérieusement à votre question. Si on peut diminuer l'utilisation des plastiques lorsqu'on fait chauffer des plats c'est certainement mieux.

  • Comment savoir que l'épice a été irradiée y a t-il un code ? Quelle marque pourriez- vous me conseiller car je suis une grande utilisatrice surtout l'hiver (gingembre, cannelle, thym, curcuma ?

Malheureusement, je n'ai aucun critère à vous donner pour choisir vos épices à part la confiance que vous pourrez avoir en votre fournisseur.

Oui sans aucun doute car le vrai problème n'est pas tant la quantité de chaque produit chimique mais l'accumulation de molécules différentes qui interfèrent les unes avec les autres. C'est la multiplication des contacts avec des produits différents qui entraînent des risques pour la santé.

  • Faut-il arrêter de manger du thon en boite acheter chez Lidl ?

Le thon de chez LIDL n'est pas moins bon que dans un autre supermarché. On devrait limiter la consommation de thon en général et privilégier les conserves en verre comme on les trouve justement chez LIDL et éviter les boîtes de conserve en métal qui contiennent aussi des matières plastiques.

  • Les pesticides contenus dans un fruit non bio sont-ils uniquement présents sur la peau et donc éliminables par simple lavage ou épluchage ou bien sont-ils aussi présents dans la chair du fruit ?

Si vous achetez un fruit ou un légume non bio, en les lavant correctement et en les épluchant vous éliminez tout de même une grosse quantité de pesticides et cela devient acceptable même si le bio serait un peu supérieur.

  • Le konjak est-il nocif pour la santé ?

Non, à ma connaissance il n'est pas nocif.

  • Existe t-il un livre qui nous donnerait des conseils pour une alimention saine ?

Il en existe un certain nombre et je vous recommande en particulier les livres du Dr Kousmine ainsi que ceux de Robert Masson qui sont souvent plein de bon sens.

  • Pourquoi se faire vacciner ?....

Certains vaccins sont utiles et d'autres sont plutôt la pour prévenir des maladies théoriques. C'est à vous de faire le choix et le tri avec votre médecin.

  • Les produits de traitement des fruits tels que les oranges passent ils au travers de leur peau et dans ce cas les absorbe t-on ?

Il en passe toujours un peu mais si on lave et si on épluche les fruits, on élimine un bon pourcentage des produits chimiques.

  • Est-ce que les vaccins peuvent causer le cancer si oui, doit-on quand même faire vacciner nos enfants ?

Non, aucune étude n'a montré qu'un vaccin pouvait favoriser les cancers.

  • Que pensez-vous des résidus de tétracyclines dans les poulets ? Il m'arrive de faire des allergies en consommant du poulet label rouge et je suis très allergique aux tétracyclines, par ailleurs, mes filles ont beaucoup de problèmes de maladies auto-imunes. Quel peut-être l'impact de l'alimentation ?

Encore une fois, tout dépend du fournisseur et de l'origine de l'aliment. Faites l'essai avec des poulets bio et vous verrez si vos réactions continuent. Concernant les maladies auto-immunes, l'alimentation peut avoir un impact au-delà même de sa qualité intrinsèque. Ainsi, certaines personnes ont des maladies auto-immunes favoriser par le gluten qui se trouve dans le blé. Pour cela, consultez votre médecin.

  • Comment peut-on savoir si le biberon contient le bisphénol A ?

Il n'y a plus de bisphénol dans les biberons en France mais en cas de doute, jetez-le et achetez-en un neuf de préférence en verre.

Sans que ce soit dangereux, il est toujours préférable de prendre des compléments alimentaires sous le contrôle de votre médecin car trop de vitamines ou de mauvais produits peuvent finalement êtres néfastes.

  • Le fait de laisser les légumes et les fruits dans de l'eau pendant 10 mn diminue-t-il leurs taux en pesticides ?

Certainement un peu mais il est préférable de bien les laver et de les éplucher.

  • Quel est le réel danger de consommer régulièrement ces fameuses graisses hydrogénées ou partiellement hydrogénées ?

Les graisses hydrogénées ne sont pas très bonnes pour la santé mais les pires sont les graisses Trans qu'on trouve dans la biscuiterie et la viennoiserie industrielle.

  • La consommation régulière d'eau osmosée qui s'affranchie des polluants présents dans l'eau présente t-elle un bénéfice supérieur aux risques inhérents à l'absence totale de sels minéraux et autre complément que l'eau peut apporter.

Probablement car l'eau sert avant tout à hydratée et à aider l'organisme à éliminer ces toxines par le rein et non pas à se minéraliser. Les oligo-éléments se trouvent surtout dans les fruits et les légumes et les céréales complètes.

  • Que pensez-vous des ouvrages de France Guillain ? De ses conseils ?

Je les connais trop mal pour pouvoir vous conseiller.

  • Est-il vrai que les œufs de nos poules d'élevages en extérieur seraient plus toxiques que les œufs de l'industrie avicole ?

A ma connaissance, ce n'est pas le cas et rien ne vaut une poule élevée à l'extérieur et qui mange un peu d'herbe.

  • Existe t-il un moyen de filtrer l'eau du robinet ou l'eau de pluie nous même sans passer par des filtres à 1000 euros ?

Il existe les filtres brita qui sont moins chers mais dont je ne connais pas la réelle performance.

  • Une puberté précoce chez le garçon, à 9 ans, peut-elle être due aux polluants et alimentation ?

Malheureusement oui puisque de nombreux pesticides et autres additifs alimentaires sont des perturbateurs endocriniens.

  • En considérant l'eau filtrée très chère, et la nourriture bio à un prix élevé, dont on considère qu'il faut avoir un bon revenu pour bien se nourrir ? Ou peut-on se nourrir convenablement à prix raisonnable avec un smic afin de vivre en forme après notre retraite à 65 ans ?

Oui et non. Il est vrai que bien manger à un prix mais si on élimine tous les aliments industriels qui sont plutôt moins bon pour la santé, on fait déjà pas mal d'économies. Par ailleurs, en choisissant les producteurs locaux, on peut obtenir des prix tout à fait corrects et manger sainement sans se ruiner.

  • Si je comprends vous préconisez la cuisson vapeur et quand est-il de l'eau de cuisson pouvons nous l'utiliser pour faire de la purée ou soupe (avec légumes bio) ?

Si vous utilisez des légumes bio, vous pouvez bien entendu récupérer l'eau de cuisson simplement comme bouillon à boire pour votre purée.

  • Complément à ma question relative aux résidus de tétracyclines dans les poulets. On s'étonne de la résistance aux antibiotiques mais est-ce que ça ne commence pas par là, à doses homéopathiques ?

Vous avez en partie raison mais le problème est un peu plus complexe.

  • A propos de plastique, j'utilise depuis fort longtemps des tuperware, sont-ils aussi concernés par le bisphénol ?

A ma connaissance ils ne contiennent pas de Bisphénols.

  • Y a t-il une plus grande concentration de toxines dans les foies ? Je consomme régulièrement du foie de morue en boîte ?

Pas forcément, car la morue est un poisson plutôt sain.

  • Ma fille a 9 ans et n'a aucun problème dentaire, elle est passée à une alimentation normale mais prenait plus de 5 biberons de lait par jour. J'ai peur qu'elle n'aie des problèmes hormonaux, une de ses copines biberonneuse a déjà les seins qui poussent à 8 ans !

Le lait n'est ni un bon ni un mauvais aliment mais il contient des facteurs de croissance et potentiellement certains pesticides qui peuvent perturber le métabolisme hormonal. Ainsi il a été prouvé que les grands buveurs de lait faisaient plus de cancer de la prostate. Une alimentation doit être diversifiée et tout excès d'un aliment, même le lait, doit être évité.

  • Faut-il s'exiler au fin fond de l'Amazonie ou sur une île déserte pour enfin trouver des aliments sains et sans produits chimiques/toxiques ?

Peut-être mais la vie vous paraîtrait peut-être moins drôle. Comme toujours, la solution est certainement entre les 2. Vivre où on aime vivre et y trouver une hygiène de vie acceptable.

  • Et vous comment vous alimentez-vous ?

J'essaye de suivre des règles de bon sens appris avec le Dr Kousmine et les livres de Robert Masson et David Servan Schreiber.

  • Que pensez-vous des conseils du professeur Khayat ?

Le titre même de son livre montre qu'il avait envie de faire parler de lui puisqu'il aurait trouvé le vrai régime anticancer sous-entendant que les autres ce sont les faux. Je déconseille vivement sa lecture.

  • Le livre du Dr Servan-Schreiber qu'en pensez-vous docteur ? Jetez un coup d'œil à notre périple si l'envie vous en dit = www.viavelo.ch.

Que du bien. Si vous le lisez attentivement, ce sont des conseils de bon sens. DSS n'a jamais dit qu'il pensait guérir le cancer ou tous les éviter en mangeant ainsi mais il met à notre disposition des règles qui permettront certainement de réduire les risques et de faire quelque chose d'utile pour notre santé.

Le cancer de la prostate est hormono dépendant. Nous savons qu'il est augmenté chez les grands buveurs de lait. Il est également favorisé par les perturbateurs endocriniens que l'on peut trouver dans l'alimentation ou dans l'environnement. Nous savons également qu'une bonne hygiène de vie, une activité physique régulière, la consommation de certains aliments comme les choux et la tomate vont réduire son risque.

  • Vous préconisez le saumon d'élevage, mais d'autres émissions nous parlent de dioxine et autres médicaments dangereux, d'autre part le saumon est recommandé lorsqu'on a du cholestérol, alors ?

Le saumon n'est ni bon ni mauvais. Certains sont d'élevage sont meilleurs que certains saumons sauvages, mais il est vraiment difficile de s'y retrouver. Personnellement je dois en manger un ou 2 fois par mois en privilégiant des saumons sauvages ou "bio".

  • Concernant la cuisson saine sans indiscrétion qu'utilisez-vous comme ustensiles de cuisine ? Connaissez-vous les batteries de cuisine avec des thermomètres intégrés ?

Je crois qu'il ne faut pas être obsessionnel de la température. Ce sont les grillades et les fritures qui sont à limiter. La meilleure cuisson reste l'eau ou la vapeur mais une cuisson à l'étouffée dans une bonne vieille cocotte est également possible.

  • Pourrais-je réutiliser les sachets de congélation une fois bien nettoyés ?

Oui sans aucun problème à ma connaissance.

  • Connaissez-vous la technique de la saignée qui permet de traiter certaines pathologies et nettoyer le corps des toxines et déchets médicamenteux ?

Je ne suis pas contre mais cette technique ne doit être utilisée que par des médecins dans des cas très précis.

  • La saignée ? Ca n'est pas une méthode moyenâgeuse ?

On fait encore des saignées dans certaines maladies comme l'hémochromatose.

  • Un cancer du sein hormono-dépendant à 40 ans, je buvais du lait de vache tous les matins. Je bois maintenant du lait d'avoine. Est-ce meilleur à la santé ?

L'homme est curieusement le seul animal à boire du lait après avoir été sevré. Le lait de vaches n'est ni un don ni un mauvais aliment, tout dépend de comment la vache a été nourrie. Comme toujours, rien ne vaut une alimentation diversifiée et les laits végétaux doivent en faire partie.

A priori oui mais vous avez intérêt à voir ces détails avec votre médecin.

  • Le film alimentaire plastique pour emballer les aliments est-il néfaste ?

S'il s'agit de l'emballer pour le conserver au frigidaire, je pense qu'il n'y a pas de problème. Par contre il faut éviter ces matières plastiques pour les cuissons.

  • Simplement : la nature est magnifique, la maltraiter c'est l'obliger à se retourner contre nous !

Je suis tout à fait d'accord avec vous et la nature finit souvent par gagner, on devrait s'en méfier.

  • Tous les légumes et fruits bios ne sont pas plus chers voir équivalents sachant qu'à la cuisson ils tiennent mieux (moins d'eau) et qu'on n'est plus obligé de les peler (gains de vitamines). Vous avez dit qu'un bon filtre à robinet coûte 1000 € or j'ai acheté le mien dans un magasin bio (55 €) est-il mauvais ?

Non, votre filtre est bon mais n'est pas parfait car il ne filtre pas tout. J'ai moi-même utilisé ce type de filtre et c'est très bien jusqu'au jour où vous aurez peut-être envie d'investir sur une filtre plus complet.

  • Vous demandez d'éviter le lait, mais en cas de cancer du sein hormono-dépendant, il faut aussi supprimer le soja, alors que faire ? Est-ce que lait bio est envisageable alors ?

Il vous reste tous les laits végétaux (amandes, noisette, quinoa, avoines, châtaignes et j'en passe) par ailleurs, je vous suggère d'éviter le lait de vache mais vous pouvez consommer un peu de fromage de chèvre ou de brebis. Le but n'est pas de supprimer mais de diversifier.

Du bien à condition que leur utilisation soit faite sous contrôle médical.

  • Connaissez-vous des compléments alimentaires sans additifs toxiques ?

Il en existe beaucoup, heureusement ! Je ne peux pas vous donner de marques sur ce site.

  • Dans notre voyage est-il plus sain de manger local que dans des restaurants de touristes mais là se pose le problème de l'hygiène, d'où notre questionnement ? Nous faisons souvent notre popote nous-mêmes quand nous sommes dans notre tente, cela à long terme peut-il provoquer des carences

Tout dépend du pays. Votre question est bien trop complexe pour être traitée ici, surtout que j'ai bien d'autres questions à traiter. Désolé.

  • Le miel peut-il être contaminé ?

Malheureusement oui si les ruches sont installées dans des zones où on utilise beaucoup de pesticides.

  • Petite remarque, les grandes surfaces en Angleterre proposent l'équivalent en bio de presque tous les produits, et ce, seulement 10 à 20 % plus cher. En France il faut se contenter de micro rayons spécialisés, et chers, à nous aussi, consommateurs éclairés d'inverser la tendance en en achetant plus !

Vous avez raison mais plus nous serons nombreux à choisir des aliments de qualité (pas forcément bio) et plus nous déciderons de ne plus acheter des aliments industriels riches en additif chimique et plus les commerçants feront évoluer leur présentoir.

  • Peut-on croire que tous les problèmes de peaux dont nous souffrons, peuvent avoir un lien avec notre alimentation ?

Les problèmes de peau ont des causes nombreuses et d'alimentation n'en est qu'une seule mais pas des moindres.

  • Apparemment, les comprimés de calcium contiennent soit de l'aspartam, soit des huiles hydrogénées, est-ce nocif ?

Tout dépend de la quantité. Un comprimé d'aspartam par jour n'a jamais fait de mal à personne. Mais vous pouvez trouver également des calciums naturels sans aucun additif. Malheureusement ils ne sont pas remboursés par la sécurité sociale.

  • Peut-on remplacer les laitages par le soja ?

Si vous devez réduire votre consommation de lait de vache, il faut remplacer ces laitages par une alimentation diversifiée et surtout pas par le seul lait de soja. Pensez aux autres laitages végétaux mais aussi aux autres laitages animaux comme la chèvre et la brebis.

  • L'eau brita apporte quand même des minéraux ?

Oui mais de toute façon, vous devez trouver vos minéraux dans les fruits, les légumes, les céréales complètes, et les légumes secs.

  • Et les laits maternisés qui contiennent des OGM, je trouve ça scandaleux !

Et le camembert fabriqué avec du lait provenant de Chine, je trouve ça également scandaleux surtout quand il est précisé que ce camembert et fabriqué en Normandie. Vous touchez là problème de la mondialisation et du manque d'information du grand public.

  • Est-ce qu'un complément de Silice peut-être favorable pour la santé des os après 50 ans ?

La silice est favorable au métabolisme osseux mais ne peut pas représenter la seule prise en charge d'une ostéoporose. Il faut aussi du calcium, de la vitamine D, des protéines et d'autres oligo-éléments. Et bien sûr une activité physique régulière.

  • Les grands neurologues conseillent les vaccins, peut-on s'y fier ?

Je n'ai jamais entendu dire que les neurologues plus que d'autres médecins conseillaient les vaccins. Votre médecin traitant saura vous répondre.

  • A propos du lait, le grand-père de ma femme à vécu jusque plus de 93 ans, il buvait plus de 1/2L de lait cru par jour provenant directement d'une ferme. Les effets néfastes du lait seraient-ils donc dus au traitement qu'il subit ou au changement de l'alimentation des vaches laitières ?

Si le lait est moins bon qu'il y a 1 siècle, c'est surtout lié à l'alimentation des vaches qui, pour beaucoup, ne voit plus un brin d'herbe. Ensuite, il y a également l'industrialisation de ce lait qui est homogénéisé et pasteurisées. Le lait de votre supermarché n'a plus rien à voir avec le bon lait cru que buvait votre grand-père.

  • Que pensez-vous du THS (traitement hormonal de substitution) à la ménopause ?

Question trop médicale est trop polémique pour que je puisse vous répondre.

  • Les aliments transformés augmentent-ils l'acné ? Car dans certaines tribus (en Amazonie par ex) les ados ne sont presque pas touchés par cette inflammation peu esthétique ?

Je pense que la cause n'est pas liée à la transformation des aliments et je ne connaissais pas cette particularité des tribus d'Amazonie. Cela m'interpelle. En tout cas, l'alimentation industrielle et moderne favorise sans aucun doute l'acné.

  • Le silicone doit-il être apparenté aux plastiques, dont il faut limiter l'utilisation pour la cuisson ?

C'est une bonne question et malheureusement je n'ai pas encore la réponse. Je pense que le silicone n'est pas dangereux mais comme ils sont tous fabriqués en Chine, j'ai un doute.

  • Peut-on nettoyer son foie avec des compléments alimentaires à base d'artichaut ou radis noir ? Pour dégorger des toxines contenues dans notre alimentation.

Oui, ces plantes sont réellement utiles pour le foie et la détoxification. On peut citer également le romarin et l'aloe-vera.

  • Des laitages fabriqués en France sont donc faits à partir de lait de chine ?

Et oui, c'est la triste réalité.

  • Les légumes congelés bio sont-ils fiables ?

La congélation est un très bon moyen de conservation et même si rien ne vaut le frais, je vous suggère d'utiliser plus facilement le surgelé que la conserve.

  • Je suis partie vivre au fin fond de l'Auvergne pour limiter la pollution, j'habite un petit lotissement, il est interdit d'élever des poules et des lapins, et ici, peu de produits bio, la seule solution pour manger sainement : voter écolo pour faire changer les choses !

C'est dommage que vous ne puissiez élever vos poules et vos lapins mais vous aurez certainement en Auvergne des petits éleveurs qui vous fourniront des aliments de qualité.

  • Quand on lit sur des yaourts de brebis fabriqués en Lozère, pensez-vous que ce soit du lait français ?

Seuls les aliments ayant le logo AOC ou AOP peuvent garantir que le lait vient bien de vaches locales. Dans l'exemple que vous citez on peut penser que ce soit le cas mais on a parfois de mauvaises surprises.

  • Les sacs plastiques des surgelés sont-ils contaminants ?

Non pas ma connaissance.

  • En Chine les réglementations ne sont pas les mêmes, donc les vaches sont nourries avec on ne sait trop quoi ?

C'est un des gros problèmes.

  • La provenance de Chine sur les laits n'est donc pas mentionnée sur l'emballage ?

Jamais et c'est bien ce que l'on peut reprocher à la législation.

  • Que pensez alors du lait étiqueté lait de pâturages français ?

Que c'est donc du lait d'origine française mais je ne connais pas cette dénomination sur le plan de la législation.

 

En savoir plus

Articles et vidéos :

Dans le forum :

Ailleurs sur le web :