Avec les beaux jours, les allergies respiratoires reviennent en force

Cyprès, aulne, noisetier : allergiques, tous aux abris ! Les pollens d'arbres profitent des prémices du printemps pour se répandre "en force" sur le territoire, alerte le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) dans son dernier bulletin, valable jusqu'au 16 mars 2012.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Ce sont surtout les pollens de cyprès qui maintiennent cette semaine le risque allergique "à son niveau le plus élevé" sur la région méditerranéenne. "Les pollens d'aulne, présents sur l'ensemble du territoire, seront responsables d'un risque faible à moyen, voire localement élevé", selon le RNSA. Pour les pollens de noisetier, le risque allergique est estimé à "faible à moyen". Les pollens de frêne et de peuplier débutent leur pollinisation par le Sud de la France "avec un risque très faible à localement faible". Les pollens de graminées se cantonnent timidement à la région Aquitaine.

Le Réseau national de surveillance aérobiologique met à la disposition des allergiques, sur son site, des informations actualisées sur les émissions de pollens (risques par ville et par allergène).

Tous allergènes confondus - pollens mais aussi acariens, blattes, poils ou plumes, ou encore moisissures -, les allergies respiratoires touchent un Français sur quatre.

Plus fréquentes sous leur forme légère (éternuements, nez qui coule...), les allergies respiratoires sont du coup banalisées et de nombreuses personnes atteintes tentent de se soigner sans diagnostic, regrettent les spécialistes.

Parmi les petits trucs pour limiter l'impact des pollens, ils conseillent de prendre une douche, ou au moins se brosser les cheveux et se rincer le visage en rentrant chez soi. On peut aussi les éliminer avec des lavages de nez et des yeux au sérum physiologique, et éviter d'aérer la maison en pleine journée.

Surtout, insistent les médecins, il faut consulter.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sites utiles :