A New York, interdiction de vente de tabac aux moins de 21 ans

A New York, interdiction de vente de tabac aux moins de 21 ans

La ville de New York veut dissuader les jeunes de fumer. Dans sa lutte contre le tabagisme, la municipalité a donc décidé de relever l'âge légal pour l'achat de tabac et cigarettes de 18 à 21 ans. Les cigarettes électroniques sont également concernées par cette loi.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

"Cette mesure sauvera des vies", a souligné la présidente du conseil municipal Christine Quinn. La municipalité a voté, mercredi 30 octobre 2013, le relèvement de l'âge légal de 18 à 21 ans pour acheter tabac et cigarettes. "Plus de 80% des adultes qui fument à New York ont commencé avant 21 ans", a expliqué l'adjoint à la santé Thomas Farley. Cette mesure "protégera les adolescents, et en empêchera probablement beaucoup de commencer à fumer", a-t-il ajouté. Le tabagisme est, par ailleurs, un fléau mondial. Il est l'un des principaux facteurs de risque de plusieurs maladies chroniques, par exemple le cancer, les affections pulmonaires ou encore les maladies cardiovasculaires.

New York, une législation stricte contre le tabac

Au sein de la grande ville américaine, l'interdiction de fumer s'applique dans les bars et restaurants, les parcs, également sur les places publiques, et mêmes sur les plages de la ville. Les taxes sur les cigarettes y sont également les plus élevées des Etats-Unis, 5,85 dollars par paquet, ce qui établit le prix d'un paquet de cigarettes à environ 12 dollars, soit environ 8,75 euros.

Cette disposition a fait ses preuves sur une majorité de New Yorkais. En dix ans, le pourcentage de fumeurs chez les adultes est passé de 21,5% en 2002 à 14,8% en 2011, selon la mairie. Cependant, celui des jeunes est resté inchangé depuis 2007, à 8,5%. L'objectif est de limiter le nombre de jeunes fumeurs. Avec ce relèvement de l'âge légal pour l'achat de tabac et de cigarettes, les autorités espèrent réduire de 55% le tabagisme chez les 18-20 ans.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) encourage les différentes initiatives mises en place dans plusieurs pays pour lutter contre le tabagisme. En effet, l'OMS estime que l'épidémie entraînera plus de 8 millions de décès par an d'ici 2030, dont plus de 80% surviendront dans des pays à revenu faible ou intermédiaire, si aucune disposition fiable n'est entreprise. Malgré les multiples résolutions, le succès de ces actions n'est pas toujours au rendez-vous. Notamment en France.

En France, une législation peu respectée

La loi interdisant la vente d'alcool et de tabac aux mineurs, instaurée en 2009 dans l'Hexagone, n'a pas rencontré le succès escompté. Bien au contraire. Selon une étude de l'Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT), "la consommation d'alcool et de tabac n'a pas reculé chez les jeunes de 16 et 17 ans" (Tendances, septembre 2013). "Au contraire, entre 2007 et 2011, pour l'alcool comme pour le tabac, les indicateurs de consommation sont stables ou en légère hausse", ajoute l'étude.

Pourtant, la législation française reste ferme à ce sujet. Elle interdit formellement la vente de tabac aux moins de 18 ans. Les buralistes peuvent exiger la présentation de la carte d'identité de l'intéressé. Une pratique peu appliquée par les buralistes malgré les sanctions judiciaires encourues. Concernant la cigarette électronique, un amendement a par ailleurs été voté par les députés socialistes, jeudi 27 juin 2013, interdisant la vente aux mineurs, dans le cadre de la loi sur la consommation.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :