Solitude des agriculteurs : le bonheur n'est pas toujours dans le pré

Près de 400 agriculteurs se suicident chaque année en France selon une estimation nationale. Un risque près d'une fois et demie plus élevé chez les agriculteurs que pour l'ensemble des hommes dans la population française. Souvent en cause la solitude, mais aussi le célibat contraint. En Lozère, la mutualité sociale agricole a mis en place en 2011 un projet pour lutter contre cet isolement.

Rédigé le

Solitude des agriculteurs : le bonheur n'est pas toujours dans le pré

"Agriculteurs, seuls sur terre" - Reportage du 4 décembre 2012

Pour rompre l'isolement des agriculteurs, des assistantes sociales leur rendent visite pour les aider dans la gestion de leurs papiers administratifs… Ces rencontres permettent d'apporter une aide psychologique aux agriculteurs mais aussi de parler de difficultés rarement évoquées avec l'entourage.

L'arrivée d'une assistante sociale n'est pas toujours facile à accepter pour les agriculteurs. Pourtant le taux d'agriculteurs confrontés à l'isolement et au célibat contraint augmente ces dernières années. Dépression et suicide font partie du quotidien en milieu rural. Pour surmonter ces épreuves, la présence d'une assistante sociale au côté des agriculteurs est donc essentielle.

En plus de leurs exploitations, certains agriculteurs participent à un groupe de travail pour recréer du lien social en milieu rural. Un dispositif que la mutualité sociale agricole souhaite étendre à d'autres départements.